29.9 C
Dzaoudzi
lundi 26 février 2024
AccueilorangeCampagne de vaccination contre la grippe à Mayotte du 16 septembre au...

Campagne de vaccination contre la grippe à Mayotte du 16 septembre au 31 janvier

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière a débuté le 16 septembre 2021 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2022. Au vue de la situation sanitaire actuelle liée à la circulation du coronavirus, l’ARS de Mayotte et la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte (CSSM) rappellent l’importance de renforcer les mesures barrières permettant de limiter la transmission de cette maladie pour se protéger, protéger son entourage, et tout particulièrement les personnes les plus vulnérables.

Pour la deuxième année consécutive, Mayotte bénéficie de la même souche que l’hémisphère nord. Cela signifie que le vaccin proposé a une composition plus récente pour éviter l’apparition d’épidémies grippales précoces sur l’île. Les personnes fragiles (personnes âgées, personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, …) bénéficient d’une prise en charge à 100% du vaccin par la CSSM. Elles sont donc invitées à se faire vacciner sans tarder.

Bilan de la campagne, saison 2020- 2021

La campagne de vaccination contre la grippe saisonnière 2020-2021 s’est déroulée dans un contexte particulièrement marqué par la crise de la COVID-19. En 2020, la CSSM comptabilisait 8.339 personnes âgées de 65 ans et plus, et donc éligibles à la vaccination. Seulement 1.249 de ces bénéficiaires ont reçu le vaccin, ce qui représente seulement 14% de la cible 65 ans et plus.

La grippe saisonnière touche de nombreuses personnes à Mayotte et plus particulièrement les personnes les plus fragiles. Afin d’éviter les complications graves pouvant entrainer des décès, la CSSM et l’ARS rappellent la nécessité de se faire vacciner pour mieux se protéger.

Situation épidémiologique au 24 septembre 2021 de la grippe

Depuis le début du mois de septembre, le nombre de passage aux urgences du CHM et en réanimation pour infection respiratoire basse est en augmentation. On dénombre à ce jour 14 cas confirmés de grippe. La surveillance épidémiologique se poursuit grâce au réseau des médecins sentinelles hospitaliers et libéraux, coordonnés par Santé Publique France.

Qu’est-ce que la grippe ?

La grippe est une infection respiratoire aigüe, très contagieuse. Les signes de la maladie sont : une fièvre supérieure à 39° C d’apparition brutale accompagnée de courbatures et de signes respiratoires.

La grippe se propage :
– par la voie aérienne, lors de la toux, de l’éternuement, ou des postillons
– par le contact rapproché avec une personne infectée (lorsqu’on l’embrasse ou qu’on lui serre la main)
– par le contact avec des objets touchés et donc contaminés par une personne malade (exemple : une poignée de porte)

Dans le contexte actuel de COVID-19, la Haute Autorité de santé (HAS) recommande de maintenir la campagne de vaccination contre la grippe et d’améliorer les taux de couverture chez les personnes à risques et chez les professionnels de santé.

Ce qui peuvent vacciner contre la grippe : Les médecins, Les infirmiers, Les sages-femmes, Les pharmaciens.

Une prise en charge du vaccin à 100% pour les populations à risque

La vaccination est une priorité pour les personnes les plus vulnérables : personnes âgées de 65 ans et plus, personnes atteintes de certaines maladies chroniques, femmes enceintes, personnes obèses, l’entourage des nourrissons de moins de 6 mois à risque de grippe grave et des personnes immunodéprimées ainsi que tous les professionnels de santé. Même s’il ne permet pas toujours d’éviter la maladie, le vaccin réduit le risque de complications graves ou de décès.

Un bon de prise en charge pour le retrait gratuit du vaccin a été adressé par la CSSM à l’ensemble des assurés de plus de 65 ans et aux professionnels de santé libéraux éligibles (médecins généralistes, pédiatres, gynécologues, sages-femmes, infirmiers, kinésithérapeutes, chirurgiens-dentistes).

Les personnes concernées par cette campagne peuvent se faire vacciner par le professionnel de santé de leur choix : médecin, pharmacien ou infirmier. En cas de non réception du bon de prise en charge, celui-ci peut être retiré chez le professionnel de santé cité ci-dessus.
A noter que le bon de prise en charge du vaccin ne sera pas délivré aux accueils de la CSSM.

Toutefois, La CSSM et l’ARS rappellent que si vous n’êtes pas encore fait vacciné contre la COVID-19, ou si un rappel de vaccination contre la COVID-19 vous est proposé en même temps, n’hésitez pas à en parler avec un professionnel de santé. En effet, il est possible de faire les deux vaccinations en une seule séance. Vous serez ainsi doublement protégé !

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...