26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 23 février 2024
AccueilFil info"Vous voulez participer à la justice à Mayotte ? Devenez juré de...

“Vous voulez participer à la justice à Mayotte ? Devenez juré de Cour d’Assises !”

Le procureur du tribunal judiciaire lance un appel vers les habitants de Mayotte. Le besoin en jurés d’Assises n’est pas nouveau, ils sont indispensables à la tenue de ces procès d’affaires criminelles.

En 2016, nous avions publié un article avec l’avocat général Robert Ampuy sur la recherche de jurés d’Assises pour le tribunal de Mayotte. Tout le monde ou presque peut intégrer la liste puisqu’il s’agit de citoyens tirés au sort qui participent, aux côtés des magistrats professionnels, au jugement des crimes au sein de la cour d’Assises. Ce sont des juges à part entière. « C’est une organisation qui nous vient du siècle des Lumières, qui admet que la justice rendue par le peuple est infaillible », nous avait expliqué Robert Ampuy.

Ils assistent aux débats oraux d’une session d’Assises. On y évoque la personnalité du présumé auteur d’un crime, on y entend les experts, par visioconférence à Mayotte. Suivent l’avocat de la partie civile, les réquisitions de l’avocat général et les plaidoiries des avocats de la défense.
Les jurés assesseurs s’isolent ensuite accompagnés par trois magistrats qui les guident. Ils doivent se prononcer sur la culpabilité du prévenu, et sur la peine infligée.

Plusieurs conditions indispensables au préalable: avoir au moins 23 ans, ne jamais avoir été condamné, être de nationalité française, parler et lire le français, et jouir de ses droits civiques.

Le juré qui participe aux sessions de la cour d’Assises perçoit une indemnité, et est remboursé de ses frais de transports.

La lettre de motivation doit mentionner ses coordonnées (adresse, profession, coordonnées téléphonique et le cas échéant, mail) et doit être envoyée avant le 15 novembre 2021 à l’adresse suivante : Monsieur le procureur de la République – Route Nationale 1 – Kawéni – BP 106 – 97600 Mamoudzou

“Attention, votre candidature entraîne votre présence effective durant toutes les sessions d’assises (6 sessions par an de 10 jours environ) sous peine d’amende. Être juré demande une grande disponibilité”.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...