27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilEconomiePort : l'Autorité de la concurrence inflige une amende de 100.000 euros...

Port : l’Autorité de la concurrence inflige une amende de 100.000 euros pour obstruction à Ida Nel

En 2018, l'Autorité de la concurrence effectuait une saisie de documents au siège de MCG (Mayotte Channel Gateway). Depuis, les investigations ont été freinées par l'absence de coopération de sa présidente qui se voit ainsi sanctionnée.

Sur la base d’indices transmis par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), l’Autorité de la concurrence ouvrait en 2018 une enquête, “sur des pratiques relevées dans le secteur du transport maritime à Mayotte”, notamment concernant des manœuvres anticoncurrentielles.

Des opérations de visite et de saisie ont été notamment menées le 7 novembre 2019 dans les locaux de la SAS Mayotte Channel Gateway (MCG) et ceux de son ancienne filiale, la société de manutention portuaire Manu-port. Nous avons régulièrement dénoncé dans ces colonnes les manœuvres de MCG destinées à cumuler plusieurs activités ce que ne lui permettait pas la législation.

A plusieurs reprises, l’Autorité de la concurrence va demander à Ida Nel, présidente de MCG, des informations, qui bottera systématiquement en touche. En invoquant une première fois la présence de Covid dans ses équipes, puis en ne répondant pas aux injonctions, « Les informations demandées sont nécessaires à l’instruction. La société MCG ne peut donc pas refuser de répondre à une telle demande sans sembler vouloir échapper à l’application du droit de la concurrence », indique l’Autorité. Dans un mail, les services d’instruction ont accordé à MCG un nouveau délai d’une semaine pour répondre au questionnaire, dont le retour était attendu pour le 22 février 2021, au plus tard18.

Ida Nel pénalisée pour obstruction

“Refus de coopérer”

En l’absence de réponse de la part de MCG à l’expiration de cette seconde prolongation de délai, les services d’instruction ont adressé, le 5 mars 2021, un nouveau courriel à Ida Nel et à son avocat, “exposant les risques de sanction encourue par MCG”.

Le 23 juin 2021, la société MCG et sa société mère, la Société Nel Import Export (SNIE), qui détient “90 à 100% du capital de MCG”, reçoivent un rapport d’obstruction à l’instruction. “L’Autorité relève que l’infraction d’obstruction est de nature à porter atteinte à la finalité de l’instruction, en empêchant d’obtenir des informations sur des pratiques potentiellement anticoncurrentielles mises en œuvre par MCG. Le refus de coopérer de MCG risque de peser d’autant plus lourdement sur la poursuite de l’instruction qu’il intervient dès la première demande d’informations adressée par les services d’instruction”.

En conséquence, une sanction de 100.000 euros est infligée à MCG et à la SNIE, “le groupe Nel a fait délibérément obstacle à une enquête de l’Autorité le concernant”.

L’Autorité a également enjoint au groupe Nel de répondre à la demande d’informations de l’Autorité dans un délai d’un mois à compter de la notification de la décision.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...