28.9 C
Dzaoudzi
lundi 20 mai 2024
AccueilExpositionsMomojou en fête, ou comment animer Mamoudzou et valoriser les artisans mahorais

Momojou en fête, ou comment animer Mamoudzou et valoriser les artisans mahorais

Pendant trois jours, la ville de Mamoudzou propose Momojou en fête ; un évènement aux allures de marché de Noël bien local se déroulant au front de mer, à la rue du commerce et à la place Mariage. Une façon d'animer la ville, mais aussi de donner de la visibilité aux artisans locaux et à leurs productions.

Mettre l’artisanat local à l’honneur trois jours durant, c’est bien là l’objectif de Momojou en fête, une initiative lancée par la mairie de Mamoudzou. Mobilisant trois zones emblématiques du chef-lieu ( le front de mer, la rue du commerce et la place Mariage), l’évènement entend faire la part belle à l’art mahorais, ainsi qu’à ses instigateurs. Si du côté de la place Mariage et de la rue du commerce les festivités s’avéraient hier plutôt timides, le marché du front de mer était lui bien rempli, en artisans comme en visiteurs.
Bijoux, peintures, chapeaux, cosmétiques, jouets, plantes vertes… Autant de marchandises locales, créées et exposées par des acteurs de l’artisanat local.

Un stand de cosmétiques locaux

A un stand, le dénommé Asimo expose quelques toiles, tableaux et décorations peintes à la main. Maniant l’acrylique comme personne, l’artisan originaire de Chiconi continue de peindre tandis que des clients observent d’un air intéressé ses créations originales. S’il n’a pas encore eu beaucoup de clients en ce premier jour, il reconnait que la visibilité s’avère bénéfique pour son travail, lui qui espère pouvoir trouver un local approprié pour son activité.

Le peintre Asimo en plein ouvrage

En face, Laudoria expose ses bijoux faits main, des pièces uniques allant des paires de boucles d’oreilles avec tissus de Mayotte, aux parures avec macramé et noix de coco… Des véritables petits trésors qu’elle crée d’elle-même : ” C’est moi qui fabrique tout, qui découpe la noix de coco, qui vais ramasser les coquillages, qui découpe, qui les perce…”. Une habituée des marchés, pour qui l’évènement relève d’une ” belle occasion d’avoir de la visibilité, de faire des ventes, d’avoir des compliments sur le travail”, mais aussi “des idées en échangeant avec les clients”.

Les pièces faits main de Laudoria

Un véritable avantage pour l’artisanat local que cette exposition au sein même du chef-lieu, qui relève d’ailleurs de l’objectif de la mairie. Comme l’explique le maire de Mamoudzou Ambdilwahedou Soumaila, l’évènement présente une double vertu : ” le concept c’est d’abord d’animer la ville pendant cette période de fête, donner un peu plus de visibilité, et un petit coup de pouce à nos artisans qui comme vous le savez sont en difficulté avec le Covid”. Le jeune maire reprend: “l’idée c’est de permettre à nos petits artisans de pouvoir un peu écouler leur marchandise, leur donner de la visibilité et permettre de mettre en valeur l’art local”.

Un père Noël mahorais

Ainsi, le maire du chef-lieu explique avoir voulu mettre l’accent sur “ceux qui fabriquent de leurs propres mains des objets d’arts”. Une première édition qui relève de l’expérimentation pour la mairie de Mamoudzou, laquelle entend rééditer l’évènement l’année prochaine. “Nous savons que la demande est là” complète M. Soumaila. De quoi donner aux rues du chef-lieu un petit air de fête de fin d’année, faute d’avoir pu recevoir les illuminations à temps, contretemps maritime oblige. Néanmoins, le parfum de Noël est bien présent et le sera jusqu’au 24 décembre au soir…

Mathieu Janvier

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...