28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueiljusticeRévolte à la prison : « Il faudrait à Mayotte un quartier de jeunes...

Révolte à la prison : « Il faudrait à Mayotte un quartier de jeunes majeurs », juge un surveillant

Un des surveillants du Centre pénitentiaire de Majikavo nous retrace les évènements qui ont débouché sur l’intervention de la gendarmerie pour qu’une vingtaine de détenus récalcitrants et agressifs, regagnent leur cellule dimanche. Une enquête judiciaire est en cours, nous indique le procureur de la République

Mohamadi Ibroihima Condro, surveillant, était en poste ce dimanche à la prison lorsqu’une vingtaine de détenus ont menacé surveillants et gendarmes. Il nous raconte. « Des paquets ont été lancés par-dessus le mur, vers la cour de promenade. Voyant cela, nous avons appelé les détenus un à un pour la fouille, il y en avait un peu plus d’une trentaine. Une petite partie a obtempéré, mais 21 voulaient rester dans la cour. Nous sommes alors partis nous équiper, l’un d’entre eux a accepté de rentrer. Mais les vingt qui restaient se sont saisis de cailloux et avaient des bâtons à la main. On ne sait pas où ils les ont pris. Le chef nous a demandé de reculer. Ensuite, les gendarmes et le procureur ont pris les choses en main, et à 16h50, le groupement d’intervention de la gendarmerie nationale entrait dans le bâtiment. »

Il explique qu’aucun des paquets n’a été retrouvé, « nous ne savons pas ce qu’il y avait dedans ».

Le centre pénitentiaire de Majicavo

La suite relève donc de la justice, mais pour le délégué CGT, des mesures préventives sont à mettre en place : « Beaucoup de jeunes auparavant suivis par la PJJ arrivent chez nous comme jeunes majeurs et sont donc placés avec les autres détenus. Et non plus au quartier des mineurs. Et là, ils côtoient des adultes qui ont fait pire qu’eux, et qui les entrainent dans la délinquance, ils ne nous écoutent plus. Il faudrait comme à Fresne, un quartier de jeunes majeurs, pour éviter cette dégringolade », juge Mohamadi Ibroihima Condro.

Il va évidemment y avoir une suite pour les 20 prévenus qui n’ont pas voulu regagner leurs cellules. Nous avons contacté le procureur Yann Le Bris, qui confirme l’intervention des gendarmes pour remettre de l’ordre, et précise que « une enquête judiciaire est encours, qui prévoit l’audition des réfractaires avec des poursuites autonomes pour des faits de violences sur personnes dépositaires de l’autorité publique. Ils risquent d’être condamnés à des peines supplémentaires et/ou de voir annuler leur possibles remises de peine ».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...