25.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilorangeVers une montée en puissance de la Commission d'Urgence Foncière de façon...

Vers une montée en puissance de la Commission d’Urgence Foncière de façon “industrielle”

Ce jeudi, les acteurs de la Commission d'Urgence Foncière se réunissaient à l'Hotel Sakouli pour un point étape sur les avancées de la CUF. L'occasion de dresser le bilan, de réexpliquer les enjeux mais surtout, d'appeler à une montée en puissance de la commission pour les temps à venir.

La Commission d’Urgence Foncière, ce dispositif législatif spécifique à l’île au lagon et à la nécessité plus qu’établie face au capharnaüm du foncier dans un territoire de tradition orale connaissait un nouveau point d’étape ce jeudi. Ce dispositif entend répondre à une spécificité mahoraise donc, mais comme l’explique le préfet Thierry Suquet, “nous avançons vers un exercice normal et classique du droit de la propriété à Mayotte avec une CUF qui permet d’avancer sur ce sujet, dans une problématique de convergence avec la métropole dans dispositif pour assurer plus de sécurité juridique, une garantie pour les propriétés et une garantie de transmission des biens”.
En dépit d’une historique complexe et d’une trajectoire bien particulière, les travaux ont bel et bien pu débuter. Ainsi, depuis le 22 février dernier (au lendemain de la loi 3DS), près d’une vingtaine d’actes de notoriété ont été délivrés. Pour l’heure, pas moins de 700 demandes sont en cours d’instructions. Comme l’explique Ségolène de Bretagne, directrice de la Commission, “on a analysé à ce jour 230 titres du livre foncier, mais cela représente une surface d’environ 4900 hectares, alors que la surface problématique titrée est entre 5000 et 7000 hectares (…) On estime à environ 60 000 a 70 000 les situations problématiques qui nécessitent une réponse”.

Thierry Suquet évoquant l’avenir de la CUF

“Répondre de façon industrielle”

Encore beaucoup de travail donc, mais une CUF qui regarde vers l’avenir, et continue de recruter. Avenir qui se déclinera au gré d’une transformation, comme l’explique Thierry Suquet : “si on se projette sur l’avenir, la loi prévoit que la CUF qui aujourd’hui est animée par un GIP, que nous mettrons en place un nouveau groupement d’intérêt partenarial donc avec l’ensemble des partenaires”. Et ce, avec deux objectifs : développer les partenariats autour du dispositif, et engager chacun des partenaires dans cette démarche. Le préfet reprend: ” il sera nécessaire pour passer de la publication des premiers actes à des publications plus massives, d’adopter de nouvelles règles d’organisation et répondre de façon industrielle pour entrer dans une nouvelle dimension qui nous permet d’aller au bout de la démarche. C’est un vrai sujet à Mayotte, on est capable de réaliser des choses, mais il faut passer de la phase prototypale à la phase de mise en œuvre de masse”.
Un sujet qui mobilise largement sur le territoire, à propos duquel tout un chacun peut désormais s’informer directement via le site fraîchement mis en ligne de la CUF, à l’adresse suivante : https://www.gip-cuf.fr/

Mathieu Janvier

 

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...