27.9 C
Dzaoudzi
jeudi 30 mai 2024
AccueilorangeEn comparaison au premier semestre 2021, Mayotte connaît une recrudescence de la...

En comparaison au premier semestre 2021, Mayotte connaît une recrudescence de la délinquance

La préfecture a dévoilé ce mercredi les chiffres de la délinquance à Mayotte pour le premier semestre 2022. Les comparaisons établies avec le premier semestre 2021 révèlent une augmentation de 14.99 % de la délinquance générale, de 16.65 % des atteintes volontaires à l’intégrité physique et de 1.24 % pour les atteintes aux biens.

La délinquance générale à Mayotte a connu une hausse de 14.99 % entre le premier semestre 2021 (4842 faits), et le premier semestre 2022 (5568 faits). Cette augmentation est davantage marquée en zone gendarmerie avec 3571 faits de janvier à juin 2022 contre 3008 sur la même période l’année dernière, soit une hausse de 18.72 %. C’est 10 points de plus au regard des faits commis en zone police : au premier semestre 2022, on dénombre 1997 faits contre 1834 sur la même période en 2021.

Les atteintes volontaires à l’intégrité physique en augmentation

Gendarmerie, police, Mayotte
Sauf exception, les zones police et gendarmerie ont connu une hausse de la délinquance au premier semestre

L’écart entre les zones police et gendarmerie se resserre en ce qui concerne les atteintes volontaires à l’intégrité physique. Zones confondues, la hausse est de 16.65 % par rapport au premier semestre 2021, avec 1964 faits contre 2291 sur la même période en 2022. La progression en zone police est de 16.77 % soit quasiment l’équivalent de la zone gendarmerie (+ 16.59 %). Selon la préfecture, les coups et blessures volontaires, les violences non crapuleuses ont augmenté de plus de 20 % dans ces deux zones par rapport au premier semestre 2021.

Concernant les coups et blessures volontaires, l’écart en zone gendarmerie atteint plus de 25 % par rapport à la période janvier-juin 2021. Pour les violences non crapuleuses, c’est-à-dire « les violences dites gratuites dont le vol ne constitue pas le motif » rappelle la préfecture, la hausse est légèrement plus marquée en zone gendarmerie (+ 21.59 %) par rapport à la zone police (+ 20.61 %).

Pour leur part, les violences crapuleuses qui sont liées au vol, leur proportion diminue de près de plus de 10 % au premier semestre 2022 au regard de la même période en 2021 avec 177 faits contre 197 un an auparavant. Cette baisse est nettement moins marquée en zone gendarmerie puisqu’elle n’atteint que 0.60 %, passant de 332 faits commis entre janvier et juin de cette année, contre 334 sur la même période l’année dernière.

Des atteintes aux biens plus marquées en zone gendarmerie qu’en zone police

Au sujet des atteintes aux biens, la zone police se démarque par une baisse de plus de 20 % des faits

Barre à mine laissée sur place à la suite d’une tentative de cambriolage

commis a contrario de la zone de gendarmerie où les cambriolages de domiciles et les vols liés aux automobiles et deux-roues motorisés ont augmenté, entre le premier semestre 2021 et celui de 2022, de 15.73 %. La plus forte baisse en zone police concerne les cambriolages de domiciles avec 31.25 % en moins (44 faits entre janvier et juin 2022 contre 64 sur la même période en 2021).

Les vols liés aux automobiles et deux-roues motorisés ont régressé de 18.69 % pour s’établir à 161 faitscontre 198 un an auparavant, toujours sur la période du premier semestre. A l’inverse, en zone gendarmerie, ces vols ont connu une hausse de plus de 12 % et plus de 17 % pour ce qui est des cambriolages de domiciles.

La hausse constatée de la délinquance à Mayotte au premier semestre 2022, au regard de la même période l’année dernière, ne manquera pas d’être rappelée au ministre de l’Intérieur et des Outre-mer qui prévoit, un an après son dernier passage sur l’île, de revenir à nouveau en août prochain.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...