22.9 C
Dzaoudzi
samedi 20 juillet 2024
AccueilEducationL’offre périscolaire au service de la jeunesse et de l’attractivité du département

L’offre périscolaire au service de la jeunesse et de l’attractivité du département

L’ensemble des acteurs des politiques éducatives du territoire ont été conviés ce jeudi, au rectorat, afin d’assister à la présentation du plan de développement de l’offre périscolaire à Mayotte. Initié par le Conseil départemental en 2020, cet état des lieux propose une feuille de route structurée autour d’actions concrètes notamment en matière de création d’emplois ou de renforcement de l’attractivité du territoire. 

« L’offre périscolaire est un sujet qui nous concerne tous, la jeunesse en tête ». En guise d’introduction Bibi Chanfi, 5e vice-présidente chargée du Développement économique et Coopération décentralisée, a rappelé que le Conseil départemental s’est engagé en tant que « chef de file sur ce projet de développement de l’offre périscolaire, en réunissant tous les partenaires ». Cette démarche s’inscrit dans la droite ligne du Schéma Régional en matière de Développement Economique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).

Le recteur de l’académie de Mayotte et la vice-présidente en charge du Développement économique et Coopération décentralisée

« Tout reste à faire à Mayotte »

Pour y parvenir, l’institution a mandaté un cabinet de conseil afin de procéder à un état des lieux du périscolaire à Mayotte dans le but de fixer les orientations stratégiques et d’élaborer une feuille de route visant à inclure toutes les parties prenantes concernées; qu’il s’agisse, entre autres, des maires, les services de l’état, Pôle emploi, la mission locale, les représentants des parents d’élèves ou encore les représentants des fédérations populaires, les représentants du mouvement sportif, les acteurs de l’accompagnement sur le territoire.

Un sujet pour lequel « tout reste à faire à Mayotte », selon les mots du recteur de l’académie de Mayotte, Gilles Halbout. Il n’a pas manqué de souligner que « le travail collectif est important ». Important dans la mesure où le périscolaire correspond au temps avant et après la période de classe au cours duquel la commune, ou l’établissement public de coopération intercommunale, organise la prise en charge des enfants scolarisés sur son territoire. Cette offre regroupe plusieurs « temps forts » tels que « le matin avant la classe, la pause méridienne » ou encore « la période d’accueil du soir après la classe ».

Des répercussions concrètes pour accroître l’attractivité de l’île

Les partenaires impliqués dans la feuille de route ont répondu présent

Le recteur a détaillé les enjeux induits par l’augmentation et l’amélioration de l’offre périscolaire sur le territoire notamment « mettre la réussite des élèves au centre des priorités », « renforcer l’attractivité de l’île », « dynamiser la vie associative sur le territoire », « travailler sur le vivre ensemble et les valeurs de la République », ou encore « créer de nouveaux emplois ». Néanmoins, pour parvenir à répondre à cesenjeux, le développement de l’offre périscolaire se devra de prendre en considération les spécificités de Mayotte, notamment en ce qui concerne les écoles en rotation, dispositif visant à pallier au manque de locaux. S’ajoute à cette réalité celle de la progression de la scolarisation avec sur les trois dernières années une augmentation de 9 % pour le premier degré et de 6 % pour le second degré.

Au regard de ces spécificités, la feuille de route définie, après la consultation des partenaires, formule des recommandations auprès des décideurs institutionnels qu’il s’agisse de « généraliser le temps périscolaire pour l’ensemble des établissements », « intégrer un temps de restauration collective dans tous les établissements », « proposer une offre de périscolaire plus qualitative et diversifiée » et « accompagner les encadrants vers un meilleur niveau de qualification ».

La rotation des classes liés au manque d’infrastructures est une spécificité du territoire devant être prise en considération

Le projet éducatif territorial

Afin de cadrer les actions, le projet éducatif territorial (PEDT) vise à mobiliser toutes les ressources d’un territoire afin de garantir la continuité éducative entre les projets des écoles et les activités proposées aux élèves en dehors du temps scolaire. L’objectif est ainsi d’offrir à chaque enfant un parcours éducatif cohérent et de qualité avant, pendant et après l’école. Pour parvenir à mettre en place un tel document, les collectivités territoriales peuvent être accompagnées par un groupe d’appui départemental. Cette démarche d’amélioration de l’offre périscolaire constitue une partie des solutions au devenir de la jeunesse à Mayotte, notamment en lui conférant un cadre républicain.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...