27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilEnvironnementLe laboratoire du Pôle d’Excellence Rural pour soutenir le développement de l’innovation...

Le laboratoire du Pôle d’Excellence Rural pour soutenir le développement de l’innovation à Mayotte

Le Pôle d’Excellence de Coconi a dévoilé ce jeudi son futur laboratoire consacré à la recherche appliquée. L’infrastructure, opérationnelle dès septembre de cette année, offrira de nouvelles opportunités pour le développement des filières de la cosmétopée ou encore de la pharmacopée à Mayotte.

« C’est la concrétisation d’un projet dont l’idée a émergé en 2020 ». Fahoullia Mohamadi, déléguée à la recherche et de l’innovation du territoire au rectorat de Mayotte, note que le déploiement du laboratoire au sein du Pôle d’Excellence Rural (PER) de Coconi permettra d’accompagner, « dès la fin du mois de septembre de cette année », les acteurs économiques qui entendent faire de la recherche « au niveau du territoire ».

« Développer l’innovation »

La partie “analyse” du laboratoire reste encore à installer d’ici fin septembre

Créé ex-nihilo, le laboratoire revêt deux composantes : la partie extraction avec, entre autres, les centrifugeuses, et celle d’analyse. « Cette structure est un laboratoire vert, tout solvant chimique est banni », tient à souligner Cédric Bertrand, professeur à l’université de Perpignan, docteur en phytochimie. Sollicité il y a deux ans par le rectorat et le Conseil départemental, finançant le projet à hauteur de 100 %, « l’objectif était de développer l’innovation à Mayotte », explique-t-il.

Alors, trois axes d’innovation avaient été mis en avant qu’il s’agisse de l’économie verte, l’économie bleue ou encore la jeunesse. « Pour ma part, je suis intervenu sur la première de ces thématiques », poursuit le docteur. L’idée était alors « d’offrir une collaboration avec les structures économiques locales aussi bien les producteurs ou les transformateurs dans le domaine de pharmacopée ou la cosmétopée afin de développer des produits ayant une appellation Mayotte made in France ».

Un laboratoire dédié à la recherche appliquée

Si la crainte initiale était de ne pas trouver l’engouement suffisant chez les producteurs locaux, cette dernière s’est rapidement dissipée : « j’ai senti une motivation, un engagement, une véritable envie », note Cédric Bertrand. Redynamiser la filière ylang, faire monter en compétence la filière vanille, produire des huiles essentielles pour des cosmétiques locaux, tout a été pensé pour répondre aux attentes du territoire.

Le PER, vitrine des richesses locales

Pour y parvenir, le laboratoire s’oriente uniquement vers de la recherche appliquée « c’est-à-dire qu’à la fin, il y a un prototype proposé », informe Cédric Bertrand. A l’instar du « concept car » dans l’industrie automobile, il s’agit de montrer que l’on peut produire la substance demandée sans pour autant que cette dernière soit commercialisée. « On montre que cela est possible », note-t-il. Le laboratoire n’entre donc pas en concurrence avec le multilab de Dembéni, prévu à l’horizon 2025, dans la mesure où ce dernier sera dans une logique, entre autres, de contrôle de qualité. Une complémentarité bienvenue.

Des projets déjà en cours

Actuellement deux types de projets sont en cours qu’il s’agisse de la cosmétopée, concernant la cosmétique traditionnelle, et la pharmacopée se rapportant aux plantes médicinales traditionnelles. Afin d’affiner le futur de ce pôle « de le rendre agile en s’adaptant aux besoins du moment, tout en assurant la sécurisation des plantes utilisées pour éviter toute utilisation de substance toxique », cinq experts sont venus apporter leur expertise aussi bien dans la phytochimie, la métabolomique, l’ethnopharmacopée ou encore l’extraction de biomasse. Cette infrastructure semble donc ouvrir de nouvelles perspectives de développement à Mayotte en valorisant l’écosystème local tout en mettant à l’honneur le savoir-faire des producteurs locaux. Une subtile alchimie préparant le futur sans pour autant renier les traditions.

Pierre Mouysset

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...