28.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 avril 2024
AccueiljusticeLa relaxe pour l’anti-héros

La relaxe pour l’anti-héros

CARNETS DE JUSTICE. Vols, abus de confiance, faux et usage de faux, destruction de biens, menaces de mort, banque route… le parcours de Gilles F. est un vrai scénario de cinéma, une sorte de saga populaire dans laquelle le personnage sulfureux se fait pincer à chaque écart.

Back Camera

Ce mercredi matin, lorsqu’il se présente à la barre du tribunal correctionnel de Mamoudzou, les gendarmes viennent de lui retirer les menottes. Gilles F. purge actuellement une peine de prison à la maison d’arrêt de Majicavo. « Usage de chèques contrefaits et escroquerie, c’est votre spécialité ! » s’exclame le président. Il venait d’égrainer l’incroyable casier judiciaire du prévenu : une douzaine de condamnations à Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Draguignan, avec de nombreuses peines de prison et tout cela en un peu moins de 25 ans.

Installé depuis deux ans à Mayotte, il a déjà pris 6 mois de prison pour abus de confiance. « La dernière fois qu’on s’est rencontré, se souvient le Président, vous aviez même essayé d’escroquer le Juge d’application des peines avec de faux documents ! » Gilles, crâne dégarni et barbe grisonnante, reste impassible.

L’avocat de la défense reconnait que son client a fait « le tour de France des tribunaux de grande instance et le tour du code pénal ». « Mais je vous mets en garde contre le nouveau chapitre de cet interminable roman que vous allez écrire, prévient-il. Ne lui faite pas endosser des responsabilités plus grandes que les siennes. Mayotte n’a pas besoin qu’on lui offre un anti-héros ! »

Cette fois-ci, Gilles F. comparait pour avoir émis quatre chèques en bois dans une boutique des Hauts-Vallons. Son achat : 1700 euros de meubles qu’il espérait régler en quatre paiements de 425 euros chacun. « J’ai eu des retards de salaires » se justifie-t-il.

La gérante de la boutique n’est pas présente. Elle est à Madagascar. Et l’homme venu la représenter n’a ni pouvoir ni mandat. A la barre, il explique que Gilles F. est venu au magasin « plusieurs fois pour dire qu’il paierait. On a eu confiance. On lui a donné une chance et on a attendu pour présenter les chèques. »

Mais ces 1700 euros, la boutique ne les encaissera jamais. La constitution de partie civile étant jugé irrecevable, notre anti-héros adepte des chèques en bois est, contre toute attente, relaxé. Et voilà un nouveau rebondissement digne de sa longue saga judiciaire !

RR

A lire : Les Carnets de justice

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139509
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139509
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139509
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139509
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139509
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139509
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...