26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilSociétéMédecins du monde : diagnostic sur Mayotte

Médecins du monde : diagnostic sur Mayotte

A l’occasion de la journée mondiale du refus de la misère, Médecins du monde publie son observatoire annuel. Sept pages sont consacrées à Mayotte.

MDMMédecin du monde continue d’alerter sur la prise en charge médicale d’une partie de la population qu’elle rencontre à Mayotte. Dans son observatoire annuel sur l’accès aux soins des plus démunis en France, sept pages sont consacrées à Mayotte, un département qui connait «une situation d’exception malgré des avancées théoriques» (voir le rapport).

Ce sont les obstacles à l’accès aux soins que dénonce principalement l’ONG. Et ils sont nombreux.
Ils sont d’abord d’ordre financier : le coût des consultations empêche les plus pauvres de voir un médecin. « L’ordonnance du 31 mai 2012, qui prévoit la gratuité des soins pour les enfants et les femmes enceintes dans le système public de santé (dispensaire et hôpital) à Mayotte, n’est toujours pas appliquée », note le rapport. « Le système des « bons roses » permettant l’accès à un professionnel de santé est, lui, totalement arbitraire, les bons étant accordés au bon vouloir des accueillants et des médecins, et très mal connus de la population. » Ce sont pourtant ces bons qui permettent aux enfants non affiliés d’accéder à la médecine gratuite.
A cela, s’ajoute le coût des transports, la peur omniprésente des expulsions ou encore des difficultés linguistiques : parmi les adultes qui ont consulté médecins du monde, 72% ne maîtrisent pas la langue française.

Des obstacles qui réduisent l’accès aux soins

L’ensemble de ces obstacles continuent, cette année encore, de réduire l’accès au soin des personnes en situation de grande précarité et parfois en situation irrégulière : 42% des accompagnants déclarent avoir renoncé à des soins pour leur enfant. Et les conséquences sanitaires sont mesurables. On les trouve, par exemple, dans les chiffres de la couverture vaccinale qui est insuffisante : plus du quart des patients n’ont pas tous les vaccins. Pire : 5% des enfants en consultations à médecins du monde présentent une malnutrition aiguë.

Pour tenter d’améliorer la situation, Médecins du Monde a ouvert, il y a quatre ans à Majicavo, un centre pédiatrique de soins et d’orientation où se déroulent des consultations médicales et sociales. Depuis trois ans, l’ONG organise également des consultations mobiles hebdomadaires dans d’autres villages auprès des populations précaires. L’an dernier, le programme a reçu la visite de 1 887 patients dont 911 nouveaux enfants.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...