25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéReprise et fin de grève à la DSDS

Reprise et fin de grève à la DSDS

Les salariés des services sociaux du conseil général ont à nouveau manifesté hier à Mamoudzou avant d’être reçus au conseil général. Ils devraient mettre fin à leur grève demain jeudi.

À peine une cinquantaine de salariés des services sociaux du conseil général ont manifesté ce mardi, après une longue trêve de plus de deux semaines d’un mouvement débuté le 17 octobre dernier. Les conditions de fonctionnement des services de la direction de la solidarité et du développement social (DSDS) sont au cœur de leurs revendications. Un protocole d’accord devrait être signé, après rédaction, jeudi à 11 heures. “La grève n’est pas terminée, car on n’a pas signé le protocole, mais comme nous sentons qu’il y a  de l’écoute et un esprit constructif, le travail reprendra demain”, rapporte Kamiloudine Djanffar, secrétaire général adjoint de la CGT Mayotte. La grève est reportée au jeudi 7 novembre, la mobilisation ne devrait durer que le temps de la signature des engagements du conseil général.

Après avoir occupés la cour du conseil général, les grévistes se sont dirigés vers le rond-point de la barge
Après avoir occupé la cour du conseil général, les grévistes se sont dirigés vers le rond-point de la barge

Après deux premières entrevues les 18 et 21 octobre dernier, les grévistes ont de nouveau rencontré, ce mardi à 13 heures, les élus et responsables administratifs du conseil général, afin de valider les modalités d’application de leurs revendications. Daniel Zaïdani, le président du conseil général a cette fois-ci pris part aux discussions.  “On a l’impression d’avoir été écouté et que nos amendements ont été entendus”, relate Dhoimrati Mtrenjouéni, secrétaire général FO pour l’action sociale.

Un calendrier de programmation a été établi pour les principales revendications. Huit véhicules doivent être redéployés dès cette semaine dans les services de la DSDS.  Les services sociaux du conseil général emploient 538 personnes, mais très peu de personnel qualifié. Trois assistants sociaux et quatre éducateurs spécialisés seront donc recrutés au premier trimestre 2014. Le manque de matériel est également dénoncé. ” Au centre médicosocial, nous sommes quinze personnes à travailler, mais aucun de nous ne dispose d’une imprimante. Nous sommes obligés de nous déplacé à la PMI à côté”, témoigne Guilhem Schmit, assistant social, gréviste lors des trois premiers jours de grèves les 17, 18 et 21 octobre. Des photocopieurs, des imprimantes, du papier seront livrés à la fin de l’année selon l’engagement du conseil général. Les services de la PMI (protection maternelle et infantile) bénéficieront de leur propre ligne budgétaire pour l’année 2014. “Il faut éviter que ce service soit noyé dans les commandes générales du conseil général”, note le représentant CGT Mayotte.

Malgré des manquements latents dans la gestion de cette direction, c’est la première fois que les salariés des services sociaux du conseil général se mettaient en grève.

AL

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...