26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEconomieColas et IBS se battent pour faire carrière

Colas et IBS se battent pour faire carrière

Ils ont un terrain de jeu que n’a pas le commun des mortels : les deux sociétés du BTP sont en compétition sur deux sites d’exploitation de carrière. Avec, à l’origine, un problème de foncier.

Carrière Colas-ETPC à Koungou
Carrière Colas-ETPC à Koungou

La société Colas était en appel mardi après-midi pour contrer un jugement de première instance qui ne lui reconnaissait pas la propriété d’un terrain.

En 1959, Ahmed Ali, gouverneur des Comores, prend sa retraite à Mayotte et achète un terrain de 90 ha du côté de Mutsamudu, dans la commune de Bandrélé. Il donne pouvoir à son fils, Abdou Salam, ancien conseiller général de Pamandzi, pour vendre une parcelle de 2 ha à la société Colas en 1987. Elle l’exploite avant d’acquérir une nouvelle parcelle de même taille en 1990.

Mais entre-temps, Ahmed Ali est décédé, et la succession n’est pas réglée. «Le notaire n’a donc pu valider un acte de vente que la société Colas ne peut d’ailleurs produire» arguait depuis Paris par visioconférence Me Doucet, l’avocat du petit fils d’Ahmed Ali, qui n’est autre que Seffoudine Inzoudine, directeur de la compagnie aérienne Inter Iles Air. Le jugement avait lieu dans une petite salle d’audience de la Chambre d’appel de Mamoudzou.

Narayanin affûte ses outils

En 2007, l’indivision est réglée et Seffoudine Inzoudine réclame la propriété de la parcelle, toujours exploitée par Colas. La négociation n’aboutit pas, une indemnisation est demandée à l’issue d’un procès en première instance au jugement favorable à la famille Ahmed : «le chiffre d’affaires de Colas entre 1990 et 2007 est estimé à 48M€, soit une redevance totale comprise entre 3,5 et 6,5M€» déclare l’avocat qui se base sur une expertise de la société ACM.

En appel, Me Alexandra Bourgeot, elle aussi d’un cabinet du barreau de Paris, invoque l’usucapion, notion juridique faisant référence à la possibilité d’acquérir un bien immobilier par la possession prolongée dans le temps : «les propriétaires du terrain ont reconnu l’occupation par Colas puisque c’est la société qui a financé le partage des terrains pour régler l’indivision».

Un problème de foncier qui n’est pas sans rappeler les atermoiements du contentieux D’Achery-Narayanin (IBS) sur la carrière de Kangani où un problème de bornage est également à l’origine de multiples procès entre le bailleur et son locataire, IBS. La société de Guito exploite d’ailleurs toujours le site, bien qu’ayant été jugée expulsable. La société Colas s’était alors proposée comme repreneur du bail.

A Mutsamudu, c’est le contraire : «les négociations ayant échoué avec Colas, nous allons proposer à IBS d’exploiter une parcelle voisine» indique Seffoudine Inzoudine qui fait ainsi monter les enchères.

François Dior, président de la Chambre d’appel, annonçait un délibéré pour le 4 février 2014.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...