26.9 C
Dzaoudzi
vendredi 3 février 2023
AccueilOcéan Indien« 3 000 escroqueries liées à la paternité chaque année à Mayotte ! »

« 3 000 escroqueries liées à la paternité chaque année à Mayotte ! »

L’immigration clandestine, et les coûts qu’elle génère à Mayotte, s’est invitée au menu du débat sénatorial du 5 novembre sur le projet de loi de finances pour 2014-mission Outre-mer. Une occasion pour confirmer la visite de Manuel Valls pour 2014.

Toujours beaucoup d'enfants livrés à eux mêmes
Toujours beaucoup d’enfants livrés à eux-mêmes

Le ministre Victorin Lurel a fait de nombreuses annonces lors du débat sur la mission outre-mer au Sénat la semaine dernière, interpellé notamment par le sénateur Thani Mohamed Soilihi. Il faut d’abord retenir l’instruction donnée par la Chancellerie au parquet de «régler le problème de la reconnaissance abusive de paternité, qui représente plus de trois mille cas annuels». Ces escroqueries commençaient à être dénoncées comme un échappatoire au paiement de l’impôt sur le revenu et de la taxe d’habitation à venir.

Victorin Lurel en a profité pour rappeler que le gouvernement n’avait plus que six mois pour rapprocher la législation applicable au département de Mayotte de la législation applicable en métropole en matière de conditions d’entrée et de séjour des étrangers à Mayotte. S’agissant des mineurs étrangers isolés, il a annoncé qu’un groupe de travail spécifique piloté par le directeur général des Outre-mer, Thomas Degos, « devrait rendre avant la fin de l’année ses préconisations ».

Nouveau blocage de la coopération avec l’Union des Comores

Une autre annonce de taille du ministre des Outremers porte sur la coopération avec les Comores dans la lutte contre les trafics et l’immigration clandestine qui « connaît actuellement une pause. Des actions conjointes n’ont pas été prévues par la déclaration franco-comorienne signée à Paris, le 21 juin 2013. Certains Comoriens souhaitent la fermeture du territoire comorien, ce qui nous entraverait les opérations de reconduite à la frontière ».

Phrase choc sur notre bout d’île, qui appelait une question du sénateur Sueur qui préside la Commission des Lois du Sénat et qui connaît Mayotte pour y être venu : « Les Comores s’opposent-elles réellement à l’envoi d’un groupe de dix douaniers et gendarmes pour bloquer le trafic illégal ? C’est une question de souveraineté, et le gouvernement comorien ne le souhaite pas, c’est bien cela ? »…

Des visas sanitaires encore trop sujets à la corruption
Des visas sanitaires encore trop sujets à la corruption

Victorin Lurel bottait en touche, en ne négligeant cependant pas le sujet puisqu’il annonce une amélioration des conditions d’obtention des visas sanitaires, « un justificatif de ressources porté à un demi-SMIC contre un SMIC journalier actuellement »,  et des visas de circulation.

Enfin, trois avancées sont à noter : un groupe de travail sur l’humanisation des conditions de vie des étrangers à Mayotte devrait rendre ses conclusions d’ici la fin de cette année, 450 000 euros de subventions  ont été octroyées notamment à l’association Solidarité Mayotte, « et l’implantation d’une antenne de l’Office français de l’immigration et de l’intégration à Mayotte est soumise à une expertise en cours ».

La ministre Marylise Lebranchu en profitait pour confirmer « le déplacement que le ministre de l’intérieur compte faire sur l’île l’année prochaine ».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...