26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilEducationLycée de Mamoudzou : quelques tensions autour du blocage

Lycée de Mamoudzou : quelques tensions autour du blocage

Le 8e jour de grève de l’intersyndicale a commencé avec quelques tensions devant certains établissements scolaires. Au lycée Bamana de Mamoudzou, les policiers sont entrés dans l’enceinte de l’établissement pour ouvrir les grilles bloquées par les grévistes.

Les policiers ouvrent le portail du lycée de Mamoudzou
Les policiers ouvrent le portail du lycée de Mamoudzou

Dès 6 heures, les grilles du lycée Youssouna Bamana de Mamoudzou étaient bloquées par des professeurs en grève. Une chaîne et un cadenas en empêchaient l’ouverture.
Pour autant, les premiers élèves qui arrivaient ce matin pouvaient pénétrer dans l’établissement par d’autres entrées, dont l’accès pompiers.
«C’est un blocage finalement symbolique reconnaissaient un gréviste. En plus de l’accès pompiers, il y a des trous partout dans le grillage.» De fait, la direction de l’établissement reconnaissait que les élèves qui souhaitaient entrer pouvaient le faire. Quelques cours étaient assurés par des enseignants non grévistes.

Tensions avec la police

C’est au moment où la police est intervenue pour ouvrir le portail principal que la tension est montée. Une première équipe de policiers arrivée avec une pince n’a pas réussi à casser la chaîne. Quelques renforts et une nouvelle pince sont alors appelés à la rescousse.
Entre-temps, les manifestants ont décidé de ne plus laisser faire. S’en suit une bousculade jusqu’à ce que des forces de l’ordre pénètrent dans l’établissement pour couper la chaîne des grévistes par l’intérieur.
«Ils ont fait acte de violence, dénonçait un manifestant. Ils sont intervenus à l’intérieur de l’établissement». Un autre : «Ce blocage était symbolique mais avec l’intervention de la police dans l’enceinte du lycée, symboliquement aussi, on a franchi un pas.»

Des élèves partagés

Une lycéenne lit le tract de l'intersyndicale à l'entrée du lycée de Mamoudzou
Une lycéenne lit le tract de l’intersyndicale à l’entrée du lycée de Mamoudzou

Le portail ouvert, les esprits se calment rapidement. Les professeurs grévistes distribuent alors un nouveau tract à leurs élèves, une soixantaine, massés devant l’entrée : «Le gouvernement abandonne Mayotte en incitant les fonctionnaires à quitter l’île. Sans profs, pas d’éducation. Sans policiers ni douaniers, pas de sécurité. Sans personnel médical, pas de soin. Sans magistrats, pas de justice.» Et ce message trouve un certain écho chez les lycéens partagés. Aux huées contre les policiers suivent des applaudissements à l’ouverture du portail, aux « Vive la grève » succèdent des « on veut des cours ».
Un sentiment résumé par un élève de 1ère : «Cette grève, c’est bien mais en même temps, nous, on est pénalisés. Moi, je me demande ce que fait l’Etat. Qu’est-ce que sera Mayotte dans 10 ans ? C’est nous l’avenir de Mayotte !»

Quelques grévistes restaient devant le lycée pendant que les autres rejoignaient la barge avec leur valise pour la manifestation organisée en Petite Terre.
RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...