26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 29 janvier 2023
AccueilSociétéEux-aussi veulent l'indexation

Eux-aussi veulent l’indexation

Les salariés de la mairie de Mamoudzou ont défilé ce matin dans les rues du chef-lieu. Ils protestent contre le choix laissé aux collectivités d’indexer les salaires de leurs agents.

P1040108
Les manifestants dénoncent l’absence d’égalité entre les différentes fonctions publiques

“Non au décret, oui à l’indexation !” ont scandé les agents en référence à la publication du décret “indexation” le 28 octobre dernier au Journal officiel. Le texte désigne uniquement la majoration de traitement des agents de la fonction publique d’État et hospitalière, laissant le choix aux collectivités territoriales.

Le mouvement est à destination du gouvernement et non des élus de la mairie.
“Le gouvernement sait très bien que les collectivités n’ont pas les moyens de payer l’indexation, on demande juste l’égalité de traitement avec les autres fonctionnaires”, soutient Ali Kamal Edine, policier municipal et délégué du personnel Cisma-Cfdt.

Le cortège de 200 grévistes s’est élancé de la mairie de Mamoudzou pour rejoindre, à pas d’escargot le rond-point El-Farouk, à Kawéni. La mairie de Mamoudzou compte 876 agents, dont environ un tiers de contractuels.

“On veut bénéficier nous aussi de l’indexation, mais nous sommes écartés par l’État”, déplore Ali Mohamed, aide-comptable de la commune.

Ousséni Balahachi rappelle "l'oubli" des collectivités territoriales du décret "indexation"
Ousséni Balahachi rappelle “l’oubli” des collectivités territoriales du décret “indexation”

Le mouvement des agents de la plus importante commune mahoraise devrait faire boule de neige. L’indexation des salaires des agents des 17 communes de Mayotte et du conseil général seront soumis à une délibération des élus de leurs collectivités.

La grève est suspendue à Mamoudzou avant de reprendre dès lundi 18 novembre. “Un préavis de grève a été déposé aujourd’hui [mardi] par l’intersyndicale de la fonction publique territoriale pour la semaine prochaine”, indique Ousséni Balahachi, secrétaire général de la Cisma-CFDT.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...