26.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilEconomieAbdallah Bacar : entrepreneur déjà primé, encore à soutenir

Abdallah Bacar : entrepreneur déjà primé, encore à soutenir

Un créateur d’entreprise mahorais, vient de remporter un prix lors du concours national organisé par l’Adie, l’association leader du microcrédit. Et le jeune entrepreneur est encore en lice pour le prix des réseaux sociaux.

ABDALLAH BACARIl s’appelle Abdallah Bacar. Il est l’heureux lauréat avec son entreprise, basée à Acoua, d’un concours national qui récompensait le parcours d’entrepreneurs soutenus par l’Adie. L’association pour le droit à l’initiative économique (Adie) mettait ainsi en compétition des entreprises issues de toutes les régions françaises pour obtenir une des sept récompenses, quatre coups de cœur et trois prix : développement économique, humain et durable. Et c’est dans cette dernière catégorie que le Mahorais a remporté les suffrages du jury.

Devenir chef d’entreprise, ce n’était pourtant l’ambition initiale d’Abdallah. Avec un bac STI* Génie énergétique, il part pour la métropole suivre une formation de BTS Technicien froid commercial et climatisation au centre de formation professionnelle AFPA de Gap. De retour à Mayotte, lassé d’aligner les petits boulots mal payés, il décide finalement de se lancer. Il va mettre ses compétences au service de sa propre société.

Le développement durable comme projet d’entreprise

La société de consommation s’est emparée de Mayotte sans que les filières de traitements des déchets emboitent le pas : ce sera son activité. Il décide de récupérer les déchets électroménagers des particuliers, des entreprises et même ceux que l’on trouve parfois au bord des routes pour les transformer en richesse.
Il récupère l’ensemble des éléments des appareils très abîmés -y compris les gaz des réfrigérateurs- et réparent tous ceux qui peuvent l’être pour ensuite les revendre à petit prix.

A la recherche de soutiens sur Facebook

Grâce à cette victoire, Abdallah BACAR, touchera une dotation de 2500 € pour développer son entreprise. Et ce n’est peut-être pas fini : le concours national cré’Adie décerne un ultime prix par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Si le projet vous séduit, vous pouvez le soutenir en votant sur la page Facebook de l’opération. Les votes se clôturent le 22 novembre à 18 heures. Le gagnant de ce grand prix recevra une dotation de 2500 euros supplémentaires.
RR

*Bac STI : Sciences et Technologies Industrielles

(crédit photo: Adie)

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...