26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéAffaire Pertusa : le non-lieu

Affaire Pertusa : le non-lieu

L’avocat et ex-bâtonnier Emmanuel Pertusa ne sera pas poursuivi. C’est la décision du juge d’instruction au terme de deux ans d’enquête pour agression sexuelle aggravée dont il était accusé.

Emmanuel Pertusa avait déserté les salles d'audience
Emmanuel Pertusa avait déserté les salles d’audience

L’affaire commence début 2010 : un ressortissant de l’Union des Comores d’une quarantaine d’années, client de l’avocat, l’accuse de lui imposer des faveurs sexuelles en échange de ses services. Il se plaint dans un courrier adressé à l’alors bâtonnier de l’ordre des avocats de Mayotte, Thani Mohamed, puis se rétracte dans un second écrit qu’il indiquera ensuite avoir rédigé sous la contrainte, « et annoté par son avocat » indique Me Emilie Briard, avocate mahoraise d’Emmanuel Pertusa.

Début 2011, alors que Me Pertusa vient d’être nommé bâtonnier à son tour, une plainte est déposée pour agression sexuelle aggravée, puisque par personne ayant autorité. Il est mis en examen en juillet 2011 à La Réunion, l’affaire ayant été dépaysée et confiée au procureur de la République Richard Bometon.

Le plaignant bénéficie, au titre de l’aide juridictionnelle, d’avocats commis d’office à Mayotte et à La Réunion, et d’un voyage vers La Réunion pour une confrontation. Mais un an après, et face à un avocat qui a toujours nié les faits, « le plaignant ne se souvenait plus des raisons qui l’avaient poussé à déposer plainte » rapporte Me Emilie Briard.

De plus, « les expertises graphologiques dédouanent Emmanuel Pertusa. C’était parole contre parole » résume Emilie Briard.

Le juge d’instruction réunionnais Niel a statué le 8 novembre 2013 sur réquisition du parquet, en rendant une ordonnance de non-lieu, c’est-à-dire qu’il n’y a pas lieu de donner suite par une action en justice. Le délai d’appel expirait ce jeudi 18 novembre.

Emmanuel Pertusa envisage, sans certitude, de poursuivre son accusateur pour dénonciation calomnieuse. « Ces faits ont brisé sa carrière, il est psychologiquement anéanti et son cabinet est victime d’une perte de crédibilité », conclut l’avocate.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...