29.9 C
Dzaoudzi
mercredi 1 février 2023
AccueilSociétéBarges : la grève semble inévitable

Barges : la grève semble inévitable

A partir de lundi, le trafic des barges risque d’être fortement perturbé. Le mouvement de grève illimitée semble ce soir inéluctable après le refus par les syndicats des propositions du Conseil général.

BargeCe sera le bras de fer par la grève. Malgré une série de négociations entre les personnels du Service des transports maritimes (STM) et le Conseil général, les positions des syndicats n’ont pas évolué. Le personnel navigant du Service des transports maritimes (STM) exige toujours le départ du directeur d’exploitation.

Une première rencontre avait été organisée le 13 novembre, en présence du Président du Conseil général, de la direction générale et du personnel navigant. Mais les réponses n’avaient pas convaincu : un préavis de grève illimitée avait été déposé dans la foulée, à compter du 2 décembre.

“Personne désignée”, une présence indispensable

Ce soir, le Conseil général a diffusé un communiqué dans lequel il rappelle que de nouvelles réunions ont eu lieu à son initiative pour étudier toutes les possibilités qui auraient permis d’éviter le conflit. «A ces occasions, il a été clairement rappelé que le directeur d’exploitation, en sa qualité de ‘personne désignée’, est en charge du respect du code ISM (sécurité maritime). Il doit, de ce fait, veiller à l’application efficace du système de gestion de la sécurité maritime, condition indispensable pour avoir l’autorisation de navigation (barges et amphidromes) délivrée par les autorités maritimes.»
Or, à ce jour, le directeur d’exploitation, dont les personnels exigent le départ, est le seul à disposer de cette «qualité de personne désignée».
Le Conseil général conclut donc que «sauf à conduire immédiatement à l’interruption des rotations entre Petite-Terre et Grande-Terre, et donc à la paralysie totale du trafic, il ne pouvait être donné satisfaction à cette demande.»

La grève malgré des avancées

Les négociations avaient tout de même permis des avancées, que le Conseil général espéraient suffisantes : un cadre mahorais va être formé pour obtenir la qualification de «personne désignée» de même que tous les capitaines.
Un responsable de gare maritime à plein temps, une fonction jusqu’alors dévolue au directeur d’exploitation, va être recruté et un plan de formation au profit du personnel navigant mis en place l’an prochain.
Malgré ces propositions, les représentants du personnel navigant ont donc confirmé leur volonté de maintenir la grève à partir de lundi. Joints par téléphone, ils n’ont pas souhaité faire de commentaire.

Le Conseil général «prend acte de cette décision, la regrette» et assure qu’il «veillera avec les services de l’Etat à ce qu’un service minimum soit assuré pour les usagers.»
RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...