29.9 C
Dzaoudzi
lundi 30 janvier 2023
AccueilSociétéLes barges à rythme escargot

Les barges à rythme escargot

P1040747Le STM  entame son deuxième jour de grève. Le trafic fonctionne toujours au ralenti avec une barge toutes les heures et demi environ. Ambiance de traversée.

Prendre son mal en patience, sous un soleil de plomb, c’est le mot ordre de la matinée aux abords des embarcadères du Rocher et de Mamoudzou. Ce matin, plus d’un millier de personnes ont été recensées à attendre la barge sur Petite-Terre avant 6 heures. Avec une capacité de 328 personnes dans la Salama Djema II, il aura fallu plus de trois rotations pour faire passer tout le monde, soit au moins 4 heures d’attente.

L’alternative consiste à patienter, là aussi, mais moins longtemps,  aux pontons de plaisance. Contre cinq à dix euros, la traversée est effectuée à vitesse grand V, après quelques minutes à une heure d’attente. “Entre 6 et 10 heures, 2 000 personnes sont passées”, témoigne un technicien de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI), en charge de la gestion des ports de plaisance à Mayotte.

“Chacun se débrouille”

Tous les propriétaires de bateaux ne sont pas habilités au transport de passagers, il y a visiblement une tolérance. “Chacun se débrouille, s’il y en a qui peuvent faire quelques affaires, pourquoi pas”, accepte un voyageur en partance pour Marseille avec le vol XL Airways de 12h30. Il est arrivé au ponton des plaisanciers après une tentative infructueuse avec la barge.

Certains souhaiteraient que l’autorisation soit explicitement donnée par les Affaires Maritimes, l’administration compétente dans ce domaine. “Il faut élargir exceptionnellement le droit de transporter les personnes. On doit prendre en compte la prise en otage des gens”, lance le responsable du port de la CCI.

Les petits commerçants tentent de parer au plus pressé pour ne pas trop pénaliser leur activité. “J’ai du pain et quelques fournitures à faire passer sur Petite-Terre pour mon snack, il leur faut ça pour ce midi”, explique l’un d’entre-eux. Un élu et des cadres du conseil général arrivent pour faire la traversée avec la vedette de la collectivité. Rendant service, ils embarquent les baguettes du restaurateur, “le gérant viendra les chercher au ponton”.

L’équipe du conseil général revêt son habit de négociateur après celui de transporteur. Ils ont rencontré ce matin les représentants syndicaux du service de transport maritime (STM), service public sous la tutelle de la collectivité pour négocier une sortie de grève. La principale revendication des grévistes porte sur la gestion du STM par son directeur d’exploitation, dont ils demandent qu’il soit changer de services.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...