25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieEurope : une coopération difficile au sein d’une région démunie 

Europe : une coopération difficile au sein d’une région démunie 

Les pistes de coopération territoriale entre Mayotte et les îles voisines ont été évoquées jeudi dernier dans le cadre de l’accès de Mayotte comme région européenne. Des projets innovants si la réglementation européenne autorise leur réalisation…

El Anrif Boinali a émis plusieurs projets
El Anrif Boinali a émis plusieurs projets

La préparation à la consommation des fonds européens dès le 1er janvier 2014 se poursuit. Il s’agissait pour les nombreux acteurs réunis jeudi dernierà la mairie de Mamoudzou de s’accorder sur les projets à mettre en avant dans le cadre de la consommation du Fonds de Coopération Territoriale Européenne. Elle repose sur une idée simple : les problèmes transfrontaliers peuvent être résolus plus efficacement si toutes les régions concernées coopèrent pour éviter que certaines n’aient à supporter des coûts disproportionnés, tandis que d’autres profitent des avantages sans contrepartie. Elle a de nombreux avantages dont celui d’échanger les savoir-faire.

Et les projets avancés par les nombreux participants en étaient la preuve : créer une sorte de pépinière de bananiers qui fournirait les îles de la région, importer à l’inverse de l’aliment pour le bétail depuis les Comores, lancer une compagnie commune de cabotage maritime : « La Laiterie de Mayotte est en capacité d’exporter mais se heurte à un problème de transport », indiquait Philippe Laycuras, Secrétaire général aux affaires économiques et régionales, mais aussi exporter notre Salon de la mode et ses produits types, mettre en commun l’expérience sur les plantes médicinales, etc. La réalisation d’économies d’échelle en groupant les commandes et la coordination des politiques devrait ainsi booster le commerce des régions voisines.

Une solution : développer des acquis

Les boutres "exotiques" comoriens ont peu à peu déserté le port de Longoni
Les boutres “exotiques” comoriens ont peu à peu déserté le port de Longoni

Ces propositions se heurtent à un problème : celui des normes européennes, que Mayotte devra rejoindre à grande peine, et celles que les îles voisines sont loin d’avoir… « les armateurs comoriens sont prêts mais sont en but au refus des Affaires maritimes », relevait El Anrif Boinali de la Chambre d’agriculture et de la pêche et de l’aquaculture, la CAPAM.

Or l’îlot de richesses que représente Mayotte ne peut se développer sans tirer ses voisines vers le haut. C’est un des objectifs de la coopération transfrontalière mais aussi un de ses principaux freins. Les projets proposés à l’Europe devront être bien construits, avec rigueur, par Mayotte et ses partenaires régionaux sous peine de voir dégager d’office les aides européennes.

Le secteur à investir est très certainement celui de l’économie sociale et solidaire, avec notamment le développement du modèle coopératif dont le système préexiste déjà dans les sociétés comoriennes et mahoraises. Le projet de loi Hamon, sur ce thème, doit passer à l’Assemblée nationale après les municipales.

Les dossiers évoqués seront suivis par l’autorité de gestion, dont le SGAER qui devient SGAR au 1er janvier 2014.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...