26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilPolitiqueRaos : pas de démission, de l'autosatisfaction

Raos : pas de démission, de l’autosatisfaction

Raos a convoqué la presse ce matin
Raos a convoqué la presse ce matin

Le 3e vice-président du conseil général s’est prêté à un jeu de fanfaron ce vendredi devant la presse. Le programme pouvait paraître, si ce n’est excitant, du moins intéressant pour l’avenir de Mayotte. La coopération décentralisée, l’Europe (les étapes de la rupéisation de Mayotte) et les finances du Conseil général ont été les thèmes proposés par l’élu de Koungou, sous la sobre appellation “bilan des travaux relatifs à ses compétences”. Rien que ça.

Entre digression et autosatisfaction, le citoyen peut-être rassuré. C’est Saïd Ahamadi, dit Raos qui tient le conseil général à bout de bras. “Pourquoi ne pas dire que quand Raos est là, le déficit baisse”, n’hésite pas le vice-président, le tout à la troisième personne. Ce n’est pourtant pas son implication dans son rôle d’élu qui fait scintiller son aura. Raos n’a pas participé à une seule assemblée des conseillers généraux depuis plusieurs mois.

Sans qu’il lui soit posé la question, il évoque ses voyages qu’il effectue en tant qu’élu chargé de la coopération régionale. ” Oui je vais souvent à Majunga, il y a des Mahorais là-bas, il faut développer les relations entre Mayotte et la région”, avant de continuer en toute humilité,  “les grands hommes n’ont pas de frontière”, avant de se comparer, actualité oblige, à Mandela.

Fausse démission

Le meilleur exemple pour percevoir les analyses de Raos est de citer ses écrits. En 2011, l’ancien maire de Koungou a participé à la rédaction d’une revue pseudo scientifique “Riyelewa”,  en rédigeant un article sur le peuplement de Mayotte. Extrait d’un passage dans lequel il cite Gevrey, un procureur venu travailler à Mayotte dans les années 1870… La déduction est croustillante : ” […] avec son expression “à une époque très reculée qu’il serait téméraire de préciser”, Gevrey, donne néanmoins une indication précieuse sur la période de ce peuplement initial qu’il convient de situer vers la fin de l’Antiquité”.

Raos avait créé l’actualité en annonçant sa possible démission de la commission des finances du conseil général, et laissé planer le doute sur l’abandon de son siège de conseiller général en annonçant “le bilan” de ses actions depuis son élection en mars 2011. Il le confesse lui-même, il a envoyé un texto de démission au président de la collectivité, Daniel Zaïdani, le 4 décembre dernier, avant de se raviser. Raos donne une indication précieuse sur la constance de sa position initiale qu’il convient de situer dans les limbes de l’inconséquence, peut-on conclure en pastichant l’élu.

Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...