29.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilUneMamoudzou : objectif fête !

Mamoudzou : objectif fête !

Break dance
Un breakdancer s’entraîne sur la place de la République à Mamoudzou

Tout le mois de janvier, Mamoudzou sera en fête : de nombreuses manifestations culturelles s’y tiendront, à l’initiative d’un comité de pilotage de plusieurs associations. Le but : former, créer de l’emploi et dynamiser économiquement le territoire. Explications et calendrier des festivités.

Au sein de la permanence du député Boinali Saïd, deux têtes pensantes travaillent de concert à un projet d’envergure : 12 communes de Mayotte en fête en 2014 pour 12 mois de l’année, avec Mamoudzou débutant les réjouissances en janvier. Mohamed Daoudou de l’ISPC (Insertion Socioprofessionnelle et Culturelle) et Néma Said de l’association Maesha Espoir d’Acoua*, avec l’appui du député, cherche à mettre en place des régies de quartier pour soutenir le projet “Mayotte en fête”. Ces régies, composées d’habitants du quartier et sous l’égide de la mairie concernée, permettront d’accompagner des initiatives profitant à tous (création d’entreprises, d’associations socio-culturelles, etc.) La régie d’Acoua est déjà structurée, celle de Mamoudzou est en voie de structuration.

Mohamed Daoudou et Néma Saïd ont d’ores et déjà obtenu des emplois aidés, contrats qui permettront de former des personnes à l’animation culturelle, à la comptabilité, à la communication, à l’administration, à la logistique, à l’artisanat, bref, à tous les corps de métiers qui oeuvrent à la création d’un projet culturel. En effet, rien que le volet “Mamoudzou en fête” prévoit des concours de théâtre, des courses de pirogues et de vélos, des représentations de danses traditionnelles et des concerts de musiques de l’Océan Indien. Entre autres.

Lutter contre le chômage et la délinquance, mobiliser les associations de Mayotte, développer économiquement l’île en créant des évènements autour de la culture traditionnelle de l’île Hippocampe, tels sont les objectifs du comité “Mayotte en fête”.

Retrouvez toutes les manifestations de “Mamoudzou en fête” dans notre agenda.

Ornella Lamberti

*L’association Maesha Espoir d’Acoua, association pour l’insertion professionnelle, a besoin de matériel de toute sorte. Pour faire un don, contactez Néma Said au 06 39 07 04 75.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...