24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSantéDengue : le premiers cas «autochtone» inquiète

Dengue : le premiers cas «autochtone» inquiète

Plusieurs villages de Mayotte sous surveillance après la découverte d’un cas de dengue chez une personne n’ayant pas voyagé. L’Agence régionale de Santé (ARS) est en alerte et procède à des campagnes de démoustications.

L'Aedes albopictus qui véhicule la dengue et le chikungunya (Crédits photo : ARS OI)
L’Aedes albopictus qui véhicule la dengue et le chikungunya
(Crédits photo : ARS OI)

Les cas de dengue diagnostiqués à Mayotte sont, à ce jour, peu nombreux. Mais ils pourraient changer de nature. La semaine dernière, les services sanitaires ont repéré 4 nouvelles personnes porteuses de la maladie. Trois l’ont ramenée avec elles d’un séjour aux Comores. Ces patients étaient, en effet, porteur du «sérotype 2» de la dengue que l’on trouve chez nos voisins, différent du «sérotype 3», la dengue «mahoraise». Mais le 4e cas pose question : ce patient est porteur de la version comorienne de la maladie mais il a été infecté à Mayotte. C’est le premier cas “autochtone” depuis 2012. Il affirme, en effet, ne pas avoir voyagé ces dernières semaines.

Garder la situation sous contrôle

Cela signifie que les craintes de l’ARS d’une éventuelle propagation à Mayotte de la maladie en provenance des Comores étaient fondées. Depuis le début de l’année, l’Agence a régulièrement mis en garde la population et alerté les professionnels de santé pour garder la situation sous contrôle. A chaque nouveau cas diagnostiqué, une enquête précise est menée pour connaître les habitudes des personnes concernées. Cela permet à la fois de s’assurer que des proches n’ont pas été infectés mais aussi de procéder à une démoustication massive des zones où ils vivent et travaillent.

Ainsi, ce week-end, la LAV, le service de Lutte anti-vectorielle de l’ARS, est intervenue après la découverte de ce cas délicat. Il s’agit d’un jeune homme qui habite à Kaweni et qui est scolarisé au lycée de Coconi, dans le centre de Mayotte. Les deux zones sont sensibles : Kaweni est très densément peuplé et Coconi est connu pour ses moustiques, les activités agricoles y favorisent naturellement la multiplication des Aedes, les insectes vecteurs de la dengue. Les deux villages ont fait l’objet d’une démoustication massive de la part les agents de l’ARS.

Pas d’épidémie

Pas de raisons de paniquer pour autant, nous sommes encore très loin d’une épidémie de grande ampleur. Le système de surveillance et de lutte semble aujourd’hui particulièrement bien rodé. Depuis le début de l’année 2014, seuls 14 cas de dengue ont été diagnostiqués à Mayotte.

La dengue étant une maladie transmise par les moustiques, il est recommandé de se protéger des piqûres en utilisant des produits anti-moustiques, en dormant sous une moustiquaire, et en éliminant toutes les réserves d’eau stagnantes autour de son habitation. L’ARS demande également de consulter rapidement un médecin en cas de fièvre qui apparaît de manière brutale, avec ou sans douleurs articulaires.

RR

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139114
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139114
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139114
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139114
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139114
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139114
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...