30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilSociétéGrève à Jumbo : «les employés se trompent de victime» selon la...

Grève à Jumbo : «les employés se trompent de victime» selon la direction

La direction du groupe BDM, difficile à joindre, a bien voulu répondre à nos questions sur le conflit social qui menace de durer au supermarché Jumbo score.

Les employés continuent à soutenir un collègue dont ils sont persuadés du geste anodin, «un frôlement de sa jupe», quand la victime décrit des faits bien plus graves. Marc Berlioz, le directeur du groupe BDM (Bourbon Distribution Mayotte, filiale du groupe réunionnais Bourbon), nous les retranscrit à mots choisis pour ne pas choquer : «la jeune femme montait les escaliers pour se changer lorsqu’elle a senti que quelqu’un lui portait une main sur les fesses. Demandant des explications, il lui a répondu, ‘c’est ma main !’ Elle est alors allée le trouver dans l’entrepôt pour obtenir des excuses, mais n’a eu en retour que des propos qu’elle qualifie d’ ‘offensant’ ».

Deux femmes témoins de la scène disent n’avoir rien vu, quand un autre employé du groupe, présent dans l’entrepôt confirme les dires de la plaignante qui, près avoir été entendue par le directeur du supermarché, est allée déposer plainte. Une enquête est donc en cours.

L’employé mis en cause a lui aussi été reçu par la direction : «Il pense n’avoir rien fait de grave, mais s’est excusé par écrit ‘de sa mauvaise blague’». Il a donc été mis à pied à titre conservatoire «c’est-à-dire jusqu’à l’entretien du 3 février à l’issue duquel une décision sera prise».Grévistes

Le choc des cultures

Marc Berlioz ne comprend pas le mouvement social qui a sévi, dès le lendemain, chez les employés, alors qu’il s’agit d’une action en faveur du droit des femmes : «Ils se trompent de combat en faisant passer la victime pour responsable». Ce matin encore, les caissières, toutes de salouvas vêtues, maugréaient contre «cette fille qui s’habillait court vêtu et qui montrait son piercing à tout le monde». Une mise à l’index qui ressemble aux émois que provoquait, à l’époque, les sorties des premières mini-jupes dans les campagnes métropolitaines.

Le directeur du groupe est inflexible : «la décision finale sera prise en fonction de la faute et non sous la pression. C’est une question d’éthique.» Le licenciement de l’employé n’est donc pas certain, mais pas écarté non plus.

Banderole à l'entrée du magasin
Banderole à l’entrée du magasin

Les rayons sont péniblement approvisionnés par quelques salariés non grévistes, au milieu d’un vacarme de sifflets et de cris permanents des manifestants. Pour l’instant, aucune proposition de sortie de conflit n’a été émise par les salariés indiquait la direction dans la matinée.

Les salariés rencontraient ce mercredi, à 14 heures, le directeur du supermarché, Jean-Paul Ancenay, mais aucune avancée n’en est ressortie.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...