24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSantéHépatite B : 80% de patients mahorais ignorent leur maladie

Hépatite B : 80% de patients mahorais ignorent leur maladie

Les problèmes de détection des maladies sont souvent mis en avant à Mayotte dès qu’on parle de santé publique. C’est le cas pour l’hépatite B dont l’essentiel des patients reste dépister.

REVIST MAYOTTEVous êtes peut-être porteur de l’hépatite B sans le savoir. C’est le message de Revist, le réseau VIH hépatites Sida de Mayotte. Depuis 2011, la structure coordonne des actions entre l’hôpital, le secteur libéral et les associations pour améliorer la prise en charge des personnes infectées par une IST (Infection sexuellement transmissible). Et c’est l’hépatite B que le réseau a choisi de mettre en avant cette année.

L’hépatite B est une infection du foie potentiellement mortelle par cirrhose ou cancer. Le virus se transmet par contact avec le sang ou d’autres fluides corporels provenant d’une personne infectée. Logiquement, la contamination par la mère durant la grossesse est fréquente à Mayotte mais les relations sexuelles comptent de plus en plus.

5.000 personnes transmettent le virus sans le savoir

A Mayotte, selon l’Agence régionale de Santé (ARS) en 2012, on estimait le nombre de cas à 5% chez les femmes enceintes, un chiffre près de 8 fois supérieur à celui de la métropole. En extrapolant, Revist estime le nombre de porteurs chroniques du virus à 6.000 dans notre département. Pourtant, à peine 1.000 cas sont répertoriés : plus de 80 % des patients ignorent donc leur maladie.
De façon très concrète, cela signifie que près de 5.000 personnes vivent et transmettent le virus sans le savoir.

Il est pourtant primordial de connaitre son statut immunologique car si la maladie peut avoir de lourdes conséquences, les traitements existent. Le dépistage se fait par une simple prise de sang. Si toutes les femmes enceintes bénéficient en France d’une recherche du virus lors de la grossesse, les hommes et les adolescents se font encore trop peu dépister.

Vaccination et préservatif

Pour limiter la propagation du virus, les moyens sont simples. D’abord, la vaccination. Un vaccin est disponible depuis 1982, efficace à 95% pour prévenir l’infection et ses conséquences chroniques. Depuis 1993, la vaccination contre l’hépatite B est réalisée chez tous les nourrissons nés à Mayotte, ce qui n’est pas le cas en métropole ou dans d’autres DOM.
Enfin, l’autre moyen de prévention est évidemment le préservatif, ce qui évidemment valable pour toutes les maladies sexuellement transmissibles.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 350 millions de personnes sont porteuses d’une hépatite B chronique dans le monde et près de 600 000 patients meurent chaque année des conséquences de la maladie.
RR

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...