26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSantéProjets européens : le nouvel hôpital de Petite-Terre dévoilé

Projets européens : le nouvel hôpital de Petite-Terre dévoilé

Le projet de nouvel hôpital de Petite-Terre avait été évoqué lors de la visite du commissaire européen Johannes Hahn fin octobre. Il a été détaillé ce vendredi matin au ministre Repentin en visite à Mayotte.

Thierry Repentin salue le personnel soignant de l'hôpital de Petite-Terre
Thierry Repentin salue le personnel soignant de l’hôpital de Petite-Terre

La visite de Thierry Repentin, le ministre délégué chargé des Affaires européennes, a été l’occasion pour Etienne Morel, le directeur du Centre hospitalier de Mayotte (CHM) de dévoiler le projet de nouvel hôpital sur Petite-Terre. On en parle depuis longtemps, il pourrait devenir une réalité grâce aux financements européens.

Sur 5.169m², il rassemblerait sur même lieu, les services existants à Dzaoudzi, les deux dispensaires de Petite-Terre et une nouvelle offre de «soins de suite et de rééducation», qui fait tant défaut à l’heure actuelle au département.
55 lits seraient destinés aux adultes, aux enfants ou à l’hôpital de jour. Six places de maternité supplémentaires seraient créées. Et un nouveau centre d’autodialyse serait également installé dans la structure, il serait le troisième de Mayotte après ceux de Mamoudzou et Dzoumogné.
Le nouvel établissement deviendrait un véritable “Pôle de santé” car, en plus des services hospitaliers, il pourrait également abriter une «maison de santé professionnelle», dans laquelle des professionnels libéraux pourraient travailler.

Boucler le dossier rapidement 

Etienne Morel, le directeur du CHM, explique le fonctionnement actuel de l'hôpital de Petite-Terre
Etienne Morel, le directeur du CHM, explique le fonctionnement actuel de l’hôpital de Petite-Terre

Le CHM est une des premières institutions de Mayotte à présenter un projet très avancé pour lequel il va tenter d’obtenir des financements européens (FEDER). Et il a raison d’aller vite, a souligné le ministre, car l’Europe va arrêter de financer la construction d’hôpitaux dont la charge reviendra exclusivement aux états. Ce projet quasiment bouclé devrait donc permettre de capter des sommes importantes tant qu’elles sont accessibles.

Pour le CHM, l’enjeu est important : 60% du coût du projet pourrait être financé par l’Europe soit 18,6 millions. Le CHM débourserait 7 millions en autofinancement (22% de la facture) et des emprunts boucleraient le montage financier à hauteur de 6 millions (18%). Le coût global de l’opération est estimé à plus de 31 millions d’euros.
Alors que le foncier est l’éternel problème de tous les projets d’envergure dans notre département, il est à noter que ce nouvel hôpital s’élèverait sur un terrain vendu pour un euro symbolique par le Conseil général.

Une ouverture des portes prévue en juin 2018

Approuvé par l’ARS début janvier, le dossier européen devrait être déposé dans le courant du premier semestre. S’il est validé par Bruxelles, les travaux pourraient démarrer en septembre 2016 pour une ouverture opérationnelle en juin 2018.

Cette nouvelle structure hospitalière permettrait de poursuivre le développement de l’offre de soins dans notre département, encore très inférieure à la moyenne nationale : on ne compte à Mayotte que 1,3 lit pour 1000 habitants contre 4,1 en métropole.
RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...