24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilSociétéUn accueil familial pour les personnes âgées isolées

Un accueil familial pour les personnes âgées isolées

Accueillir les personnes âgées et les personnes en situation de handicap au sein d’une famille plutôt que créer des maisons de retraite : c’est ce que propose le Conseil général à travers le dispositif d’accueil familial.

Cocos«De plus en plus de personnes âgées sont dans des situations difficiles», indique Marie Giordano, à la Direction des personnes âgées et des personnes handicapées du Conseil général. Pour y pallier, le département a choisi de mettre en place l’accueil familial. Ce mode d’accueil et d’hébergement concerne les personnes âgées ou handicapées ne disposant pas de l’autonomie suffisante pour vivre à leur domicile.

L’accueillant familial est une personne ou un couple titulaire d’un agrément lui permettant d’accueillir à son domicile, moyennant rémunération, des personnes âgées ou handicapées adultes. La personne âgée ou handicapée hébergée (ou son représentant légal) est l’employeur de l’accueillant familial.
Dans le cadre de la mise en place de ce dispositif, le Conseil général informe les personnes qui souhaitent accueillir, à titre onéreux, des personnes âgées ou des personnes adultes en situation de handicap à leur domicile, d’adresser leur demande au Président du Conseil général de Mayotte pour l’obtention d’un agrément.

L’agrément est valable pour 3 personnes maximum, pour 5 ans, et est délivré après évaluation par des travailleurs sociaux et un psychologue.

La personne âgée ou handicapée verse une indemnisation à sa famille d’accueil, «elle est calculée en fonction des services rendus», explique Marie Giordano. Mais, les personnes âgées ayant peu de ressources à Mayotte, c’est la plupart des cas le Conseil général qui leur vient déjà en aide, notamment quand elles ont besoin d’une auxiliaire de vie.

Les services sociaux ayant noté un isolement croissant des personnes âgées ou vivant avec un handicap, un premier pas a été franchi, «malgré l’absence d’aides d’Etat comme l’Allocation personnalisée d’autonomie qui existe en métropole».

«Tout le monde peut postuler !» indique Marie Giordano, «nous communiquerons néanmoins bientôt les critères exigés».

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...