24.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideDanse et musique pour apprendre à exprimer ses sentiments

Danse et musique pour apprendre à exprimer ses sentiments

L’Association des déficients sensoriels de Mayotte (ADSM) a permis à de nombreux enfants sourds ou aveugles d’aborder la danse et la musique pendant les vacances scolaires. Quand la culture permet pleinement de s’intégrer.

Danse en ombre chinoise pour les jeunes de l'ADSM
Danse en ombre chinoise pour les jeunes de l’ADSM

«Dans mes rêves, je vois des oiseaux qui volent et des enfants qui rient. Ne vous posez plus de questions, je suis aveugle mais je vois.» Une jeune fille non-voyante partage son poème accompagnée par le rythme des percussions.
Les enfants de l’ADSM, l’association des déficients sensoriels de Mayotte ont présenté le spectacle qu’ils ont conçu pendant les vacances scolaires. Leur public, les responsables de l’Agence régionale de Santé* de l’Océan indien qui visitaient la structure ce lundi matin.

L’agence est à ce jour l’unique structure qui finance le «service enfants» de l’ADSM. Et c’est grâce au dispositif «Santé culture» que ces ateliers de vacances ont pu être organisés pour donner naissance à ce spectacle : arts plastiques, musiques et danses, autant d’activités culturelles mélangées pour donner naissance à la représentation du jour. Pour ces enfants, ces ateliers ont permis d’aborder des sensations nouvelles qui pourront ensuite être utiles au quotidien et leur permettre de s’épanouir.

La danse pour apprendre le rapport à l’autre

Les jeunes danseurs et musiciens du jour
Les jeunes danseurs et musiciens du jour

Charlotte Belec a guidé, par exemple, quelques jeunes dans la découverte de la danse. Danseuse contemporaine en métropole, elle a travaillé avec eux «à la frontière entre la danse et le théâtre, témoigne-t-elle. Ils ont créé des personnages qui leur ont permis de découvrir l’expression corporelle d’une personnalité et la mise en espace de sensations. C’était une façon de leur faire prendre conscience de ce que peuvent provoquer les mouvements et les comportements sur les autres.»

Chose importante pour des adolescents sourds, aborder des notions abstraites, que l’on ne peut comprendre que par le langage, parlé ou signé : être lourd ou léger, rendre solide ou liquide. «C’était aussi l’occasion de se pencher sur la manière de se présenter. Comment exprimer par le corps toute la palette de sentiments comme par exemple le fait d’être amis. C’était un moment intéressant parce que, s’il y a des codes communément admis, c’est aussi une démarche individuelle. La façon d’exprimer la colère est par exemple quelque chose de très personnel.»

Aider les jeunes déficients à prendre leur place

Le programme «Santé culture» est essentiellement prévu pour être mis en œuvre à l’hôpital mais cette opération a fait la démonstration de son utilité à l’extérieur des structures hospitalières.
«Le souhait était d’intégrer le secteur médico-social à ce dispositif, explique Agnès Ramdé, la directrice de l’ADSM. A l’hôpital, le séjour des enfants est temporaire alors que dans le médico-social, les jeunes sont là pour construire un projet de vie.»
Ces ateliers sont appelés à être renouvelés durant les prochaines vacances scolaires, pour que ces jeunes acquièrent, eux aussi, tous les codes pour s’insérer à leur juste place dans la société.
RR

*Période de réserve pré-électorale oblige, les responsables de l’ARS ne peuvent s’exprimer dans les médias comme l’ensemble de la fonction publique pour respecter la neutralité de l’Etat avant les scrutins municipaux des prochains week-ends.

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...