26.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEconomieCananga dégraisse massivement

Cananga dégraisse massivement

Dans le cadre de la procédure de sauvegarde lancée en décembre dernier, le groupe Cananga a activé son plan social en se séparant de 58 salariés sur les 104 que compte le groupe.

P1050538
Le magasin d’électroménager Méga a déjà fermé ses portes

«  On est surpris de recevoir la lettre, d’être parmi ceux qui vont partir, mais on s’y attendait ». Vital Ralaivao a appris hier son licenciement du groupe de distribution Cananga. Et ils seront nombreux à partir. Depuis vendredi jusqu’à mardi,  58 salariés sur les 104 que compte le groupe ont reçu leur lettre de licenciement pour motif économique. Jusqu’au dernier moment, certains ne savaient pas qu’il ferait partie de la vague de licenciement.

Le 16 décembre une procédure de sauvegarde a été ouverture par le TGI de Mamoudzou pour éviter à Cananga, propriétaire des enseignes Mega, Batimax  ou encore M. Bricolage à Mayotte, de déposer le bilan.

Dans le cadre du plan social, les salariés partent avec un petit pécule, prévu par les textes, loin d’être mirobolant. Seul cadeau, les licenciés sont dispensés d’exécuter leur préavis, mais seront payés durant cette période.  Le solde de tout compte Vital Ralaivao affiche un peu moins de 15 000 euros, après 17 ans de service. À 61 ans, son objectif est de constituer son dossier pour la retraite. Pour les autres une cellule de reclassement a été mise en place. Les ex-salariés du groupe bénéficieront d’un soutien dans leur démarche de recherche d’emploi, comme le prévoit la loi dans le cadre dans licenciement économique.

Depuis 2010, Cananga a connu un fort ralentissement de son activité, à l’instar des acteurs du BTP. Les 45 jours de grèves contre la vie chère en 2011 et l’arrêt des livraisons de ciment en octobre dernier par Lafarge suite à une décision judiciaire ont empêché la relance de son activité, selon la direction. Cette activité représentait 30 % de son chiffre d’affaires.

La direction du groupe indique vouloir se recentrer sur la distribution des matériaux de construction et des produits de bricolage. Dans le dernier classement des entreprises de l’océan Indien, Cananga figure à la 115e position.

F.C.

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...