25.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilslideMort de Dominique Baudis : Mayotte perd un défenseur

Mort de Dominique Baudis : Mayotte perd un défenseur

Le défenseur des droits vient de s’éteindre à Paris. Il était venu en 2012 à Mayotte montrer que malgré les difficultés, les droits de tous devaient s’y appliquer.

Dominique Baudis était venu implanter le défenseur des droits à Mayotte
Dominique Baudis était venu implanter le défenseur des droits à Mayotte

« On a créé un département, il faut assumer » avait dit de Mayotte Dominique Baudis, défenseur des droits, lors de son passage en novembre 2012 dans le 101ème département. Histoire de montrer qu’il n’y avait pas d’indulgence possible sur le respect des droits et des libertés et la promotion de l’égalité

Il est mort ce jeudi 10 avril d’un cancer généralisé à l’hôpital du Val de grâce à Paris à 66 ans.

En métropole, son nom est étroitement associé à la ville de Toulouse dont il fut le maire de 1983 à 2001. Diplômé de Sciences Po, Dominique Baudis avait débuté sa carrière de journaliste au Liban en 1971, où il couvre ensuite la guerre. De retour à Paris, il devient le présentateur vedette du Journal télévisé.

En janvier 2001 il est nommé à la tête du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA), puis à la présidence de l’Institut du monde Arabe. Entretemps, il aura vécu un calvaire lors d’accusation de proxénétisme dont il sera finalement innocenté.

Il est nommé en 2011 par le président Sarkozy au poste de Défenseur des droits, qui recouvrait les missions du Médiateur de la République, du Défenseur des enfants, de la Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et pour l’Egalité (HALDE) et de la Commission Nationale de Déontologie de la Sécurité (CNDS).

Une institution qu’il avait auto-saisie pour deux affaires touchant Mayotte : celle du jeune garçon blessé lors du mouvement social en 2011 par un tir de flash ball d’un gendarme, pour lequel il avait demandé au ministère de l’Intérieur une poursuite disciplinaire, et le décès d’un nouveau-né au Centre de Rétention Administratif (CRA).

Les mineurs isolés de leurs droits

Le défenseur des droits n’a cependant pas de pouvoir de contraintes, uniquement de pression.

Dominique Baudis avait envoyé en février 2013 deux ambassadeurs pour constater les déficiences en matière de droit des enfants à Mayotte, notamment au regard de l’article 4 de la Convention Internationale des droits de l’enfant.
Enfant poubelles
Souniati Bamana est déléguée locale du défenseur des droits nommée en novembre 2012. Un travail difficile sur un territoire où se multiplient les situations d’urgence alors que le défenseur des droits est tenu à des investigations : « je suis très souvent saisi par des particuliers ou des associations sur des cas de mineurs isolés qui devraient être pris en charge par les services sociaux », explique-elle, très affectée par la nouvelle du décès. Elle recherche une ou un partenaire pour l’aider dans sa vaste tâche. Ce sont 86 réclamations sur l’administration qu’elle a enregistrées depuis 2012.

Toute personne, avec ou sans papier, peut saisir le défenseur des droits, y compris un enfant mineur. « J’en tirerai des lignes de conduite pour que l’Etat français corrige ses erreurs, et sur tout le territoire » avait-il conclu avant son départ.

Même si leur poussée est lente, les graines semées par Dominique Baudis ont germé et sont la preuve qu’un défenseur des droits est passé un jour par Mayotte.

A.P-L.

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139510
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139510
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139510
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139510
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139510
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139510
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...