25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideInsécurité au lycée de Kawéni : les élèves déçus...

Insécurité au lycée de Kawéni : les élèves déçus…

Ultime étape de leur itinéraire de la sécurité, les lycéens ont sollicité l’Etat. Le bilan de leur récolte auprès des différents acteurs leur semble pour l’instant insuffisant…

Lycéens pancarteLes adolescents qui avaient participé tôt ce jeudi matin à la manifestation sur les trous de la route qui mène à leur lycée s’étaient ensuite dirigés vers la préfecture, « pour trouver une solution aux agressions dont nous sommes victimes dans et hors l’établissement ».

Un des mérites de l’exercice a été de pouvoir synthétiser les propositions émises lors de leurs diverses rencontres hier, mercredi : une Equipe mobile de Sécurité et la reconstitution et la protection du parc informatique promis par le Vice rectorat, alors que le maire de Mamoudzou, Mohamed Majani, demandait du temps pour prendre connaissance des dossiers, ce qui eut le don d’exaspérer la délégation de jeunes qui demandaient « une vraie réponse ».

C’est notamment Echaty qui mène le mouvement, « ils ont un discours structuré » témoigne le Secrétaire général de la Préfecture François Chauvin qui les a reçu à 9 heures en présence de Jean-Michel Garcia, directeur de cabinet du préfet, et de Bernard Scapin le Directeur de la Sécurité publique.

Incompréhension sur le manque de moyens

Deux points ont été arrêtés. Le premier porte sur l’acquis d’hier, « une présence accrue de la Police nationale jusqu’aux prochaines vacances scolaires ». Et le second implique un travail collectif avec les différents acteurs de la sécurité, la mairie notamment. Une structure existe à cet effet : le Comité local de Sécurité et de Prévention de la délinquance (CLSPD). Réunissant services de l’Etat, du conseil général de la mairie, les polices, gendarmeries, procureur ou associations, « il permettra d’aborder entre autre, les problèmes de voirie, d’éclairage public, d’arrêt de bus rapprochant les élèves de l’établissement etc., en bref, tout ce qui touche à la sécurité dans les établissements scolaires » indique François Chauvin.

Pour Florian, Echati, Félix, Kamal, Hassan, Farda ou Daniella, ce n’est pas suffisant : « nous demandons une présence policière tout au long de l’année. Mais chaque interlocuteur nous renvoie vers l’autre et parle d’un manque de moyens ! ». Deux questions sont posées à la mairie, compétente sur la sécurité  à l’extérieur de l’établissement : « le temps de présence de force de police et l’état de la route ». Ils ne retourneront pas en cours cet après-midi et n’ont pas encore pris de décision pour demain.

Anne Perzo-Lafond

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...