25.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilslideCarnaval : le défilé en pleine préparation

Carnaval : le défilé en pleine préparation

Une vingtaine d’associations travaillent d’arrache-pied dans tout le département à la préparation du carnaval de ce dimanche à Mamoudzou. Le défilé est prévu à partir de 16 heures pour clôturer le 7e festival des arts traditionnels qui se tient pendant trois jours avec danses et expos au programme.

Répétition de "Super succès" à Tsingoni
Répétition de “Super succès” à Tsingoni

La nuit est tombée sur Tsingoni. Comme tous les soirs, les femmes de l’association «Super succès» se retrouvent pour répéter chants et danses des fesses. Mais depuis quelques jours, elles préparent aussi activement le carnaval de dimanche. Il y a d’abord les tenues.

«On va s’habiller dans les tenus traditionnelles que portaient nos grands-mères, explique Naria «Bisso Na Bisso» qui préside l’association. On a choisi un tissu qui s’appelle Hami et on va avoir des nambawan mais on ne sait pas encore si on les mettra sur la tête où si on les portera un peu négligemment. C’est un couturier qui travaille dessus en ce moment. On lui met la pression pour que tout soit prêt pour aujourd’hui qu’on puisse les essayer avant le jour J.»

Pour la coiffure, la quarantaine de femmes de Super Succès a prévu des coupes en pétard mais le plus gros du travail a été la chanson. «On a créé un chant spécialement pour le carnaval. Comme on est sur un thème autour de l’histoire et de l’esclavage, on est allé voir les anciens qui se souvenaient des histoires de leurs grands-parents pour nous raconter comment c’était à cette époque-là.»
Ces femmes vont donc chanter l’histoire d’Abou Bacari à qui portait les fitako et autres chaises-à-porteurs avec le Silsil (les chaînes) sur le dos. Mais c’est aussi l’histoire de son esclavagiste parti prendre des «leçons de pratique» dans les Caraïbes avant de revenir et de mal finir à Dzaoudzi. L’histoire, aussi dramatique à raconter soit-elle, est surtout l’occasion de grands éclats de rires pour maîtriser les paroles et surtout être sûre de «mettre l’ambiance».

7e festival des arts traditionnels

Le programme du FATMA 2014
Le programme du FATMA 2014

Ce carnaval est le point d’orgue de trois jours d’animations pour la 7ème édition du Festival des Arts traditionnels de Mayotte, un événement qui entre dans le cadre de la commémoration de l’abolition de l’esclavage du 25 au 27 avril 2014.

Organisé par la direction de l’ingénierie et de la logistique culturelle et événementielle du Conseil général, le festival a débuté vendredi 25 avec une exposition à l’office du tourisme sur les instruments traditionnels et d’objets artisanaux de Mayotte, mais aussi sur l’histoire de la navigation dans le canal de Mozambique. Samedi après-midi, Place de la République, les danses traditionnelles plutôt rares devraient se succéder : Ngoma ya nyombe (à 15h30), patrosi et Troumba (issus du culte des djinns des traditions sakalava) à partir de 19h30.

Pour ce dimanche, les membres des 20 associations qui travaillent au défilé de dimanche comme les femmes de Super Succès, promettent de s’amuser et de divertir tout le monde. Les carnavaliers ont rendez-vous à 15h30 Pointe Mahabou pour une parade qui doit débuter à 16 heures jusqu’à la Place de la République.

RR

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139122
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139122
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139122
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139122
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139122
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139122
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...