26.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilPolitique"François Hollande est le sous-préfet de l'UE"

“François Hollande est le sous-préfet de l’UE”

Marie-Luce Brasier-Clain,  la tête de liste FN de la circonscription Outre-mer pour les élections européennes du 25 mai prochain est en campagne à Mayotte. En 6e position sur sa liste, la Mahoraise Faoulati Sandi, à la tête de la seule liste FN en position de se maintenir, dans l’ensemble de l’Outre-mer, au second tour des dernières élections municipales.

Marie-Luce Brasier-Clain (à g.)et Faoulati Sandi sur la place de La République ce mardi.
Marie-Luce Brasier-Clain (à g.)et Faoulati Sandi sur la place de La République, ce mardi.

Le JDM : L’outremer est-elle une terre FN ?

Marie-Luce Brasier-Clain : Absolument, toutes les populations, toutes les terres françaises, quelles qu’elles soient, sont sensibles à notre message. Les Mahorais appartiennent à la même patrie. Notre progression sera importante. (Il n’y avait pas de liste FN Outre-mer aux dernières élections européennes en 2009, NDLR).  Ça s’entend, ça se ressent avec la population qui subit l’austérité, ça va mal en France. Le FN est là, on fait passer notre message depuis des années. Avant, nous étions ballonnées par l’UMPS et le boycott des médias, mais aujourd’hui grâce à la large diffusion de l’information par les réseaux sociaux, nous pouvons nous exprimer librement.

Aujourd’hui, je suis venue à la rencontre de mes confrères mahorais dans le cadre des élections européennes pour les soutenir. L’Outre-mer a tendance à être délaissé, Marine Le Pen porte ces territoires dans son cœur. C’est un patrimoine d’une valeur immense pour la France.  Les Mahorais sont attachés à notre projet. Ça montre qu’ils ont envie d’évoluer, ils sont venus vers nous pour les mêmes principes que la France métropolitaine, c’est-à-dire qu’ils veulent retrouver une souveraineté et une sécurité. Les problèmes sont les mêmes partout. Nous devons retrouver légitimité, souveraineté et sécurité, et rester français et fiers d’être français.

Que signifie votre slogan de campagne “Non à Bruxelles, oui à la France” ?

Nous ne sommes pas contre l’Europe, nous sommes contre l’UE. Nous voulons une coopération libre des nations libres et souveraines, dans laquelle chacun ait son identité. L’Europe a toujours existé, l’Europe existera toujours, mais pas l’UE. La France n’a plus de pouvoir décisionnel. Les entreprises sont délocalisées à cause de la politique de l’Europe. Le président de la République, François Hollande est le sous-préfet de l’UE et M. Valls et le premier secrétaire du sous-préfet. Toutes les mesures de M. Valls correspondent à la feuille de route de l’UE. Il faut renégocier les traités européens pour que la France puisse s’occuper du destin des Français.

Quel est le programme du FN pour  l’Outre-mer  ?

Notre leitmotiv c’est la maîtrise et la souveraineté. Nous allons lutter pour retrouver cette maîtrise et cette souveraineté en renégociant  tous ces traités qui pénalisent la France métropolitaine et la France d’Outre-mer. Une fois ces traités renégociés, nous pourrons évoluer. Concrètement, nous voulons supprimer l’octroi de mer, c’est un blocage au développement économique des pays d’Outre-mer. Ça retire du pouvoir d’achat au consommateur et ça favorise la concurrence déloyale. Une exception pour les produits qui font concurrence à notre production locale. Par exemple, les prix du riz seront revus à la baisse s’il n’y a pas de production locale. Si on a des produits concurrents à la production locale qui arrivent, ces produits seront taxés pour favoriser et développer notre économie locale. Il faut également contrôler le fléau de l’immigration.  Il faut l’élargissement et la pérennisation des zones franches, si on veut que le pays se développe, il faut les élargir. Il faut également développer le tourisme et intensifier la formation et renforcer la continuité territoriale.

Propos recueillis par Axel Lebruman

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...