24.9 C
Dzaoudzi
lundi 6 février 2023
AccueilOcéan IndienLa Défense nationale face aux réalités mahoraises

La Défense nationale face aux réalités mahoraises

Les participants à la formation de l’IHEDN (Institut des Hautes Études de la Défense Nationale) sont du 20 au 23 mai à Mayotte. Une croisée des chemins entre les objectifs militaires et les réalités d’un territoire aux frontières poreuses.

Exposé sur les conditions de recrutement des jeunes stagiaires
Exposé sur les conditions de recrutement des jeunes stagiaires

L’Institut a pour mission de développer l’esprit de Défense et de sensibiliser aux questions internationales. Pour toucher les candidats intéressés mais qui ne pourraient se déplacer à Paris, des sessions sont organisées en région.

Celle qui concerne La Réunion et Mayotte depuis la semaine dernière regroupe des cadres des deux îles. Elle doit permettre, grâce à des conférenciers de grande qualité, de faire prendre conscience des enjeux collectifs, et des moyens dont disposent les différents corps d’armée pour les résoudre, notamment dans l’Océan indien.

«Il était important dans ce cadre que les Réunionnais découvrent Mayotte et les problématiques qui s’y rattachent. Nous avons parlé immigration clandestine, délinquance et problème de scolarisation sans langue de bois. Il n’y a aucun sujet tabou», nous rapporte le général Alexandre Lalanne-Berdouticq, directeur des sessions régionales de l’IHEDN, ancien commandant du 3ème régiment étranger d’Infanterie et ancien chef du bureau de liaison de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban.

Outre les conférences géopolitiques et le travail en Comité, les visites sur le terrain ont permis à tous de découvrir le DLEM (Légion), le travail de la PAF (Police aux Frontières) et le BSMA (Bataillon du Service militaire Adapté) à Combani.

Mayotte se renforce en auditeurs

Le BSMA entourés de cases
Le BSMA entouré de cases

Là encore, pas de tabous et le colonel Guillaume-Barry poussait la visite de terrain jusqu’aux barrières où sont appuyées les cases en tôles, une enceinte militaire entourée d’une exploitation agricole « qui n’emploie que des clandestins » et à gauche « un marchand de sommeil loueur de cases ».

D’ailleurs, si les cadres du BSMA donnaient les clefs de leur réussite d’insertion, 87% en formation essentiellement, basées sur l’évaluation permanente et l’accompagnement personnalisé de leurs élèves, ils relevaient les limites du marché du travail : « un grand nombre de travailleurs illégaux qui concurrence nos jeunes, et une législation du travail pas toujours correctement appliquée surtout chez les très petites entreprises ».

Un des atouts de cette formation est « la possibilité d’échanger entre personnes de différentes origines, de plusieurs corps de métier, avec des raisonnements totalement différents selon qu’on est économiste, magistrat ou militaire», confie Isabelle Chevreuil, expert comptable, et une des deux femmes avec Noéra Mohamed, des droits des femmes, à représenter Mayotte.

A la suite de la formation, les participants auront le statut d’auditeur. Ils appartiendront alors à l’AR 27 de La Réunion, qui regroupe aujourd’hui plus de 120 auditeurs venus d’horizons divers, civils et militaires, français et étrangers, « et nous pourrons provoquer des réunions pour discuter entre nous, à Mayotte, de problèmes liés à la sécurité », conclut Isabelle Chevreuil.

La 196ème session régionale se clôturera le 3 juin à Saint-Denis (La réunion).

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...