26.9 C
Dzaoudzi
mardi 7 février 2023
AccueilEducationLes enfants cheminent vers le jazz

Les enfants cheminent vers le jazz

Mais à petits pas. Ce qui donnaient une note très locale à une soirée inscrite au festival Maore jazz.

Enfants et mbiwis« La société mahoraise repose sur une identité locale singulière, forte et affirmée » indiquent les porteurs du projet Nari Himbiye Maore, « Nous chantons Mayotte », reprenant les propos de Madina Régnault, consultante spécialisée en politiques culturelles.

Transmettre et sauvegarder le patrimoine culturel reste indispensable alors que l’île vit plusieurs mutations statutaires. La musique mahoraise en fait partie, « qui est constamment enrichie d’apports extérieurs, mais respectueuses des formes originelles ».

Le projet Nari Himbiye Maore permet aux enfants d’interpréter des chansons traditionnelles, en langue vernaculaire, pour valoriser un répertoire s’appuyant sur un métissage de différents genres : traditionnel et jazz, donnant naissance à du m’godro jazz.

Ils étaient cinquante enfants à la création de l’ensemble en 2001, et c’étaient plus de 130 voix qui se produisaient sur la place de la République ce jeudi soir. Scolarisées dans les écoles et collèges de M’Gombani, Cavani et Kawéni, ils avaient la chance d’être accompagnés par des pointures du jazz : l’accordéoniste Gizavo et le trio parisien Drouard-Dumont-Postel, et par l’artiste mahorais Mtoro Chamou.

Des jazzmen qui ont malgré tout peu joué, les chants et rythmes choisis se prêtant moins à une adaptation au jazz qu’aux aux danses locales et mbiwis du groupe Malazasouwa. Quelques personnes parmi le public en étaient surprises, d’autant que la soirée était inscrite au Maore Jazz*.

Moments d’émotion

Un moment fort voulu par Yasmine
Un moment fort voulu par Yasmine

Un projet qui ressemble à un défi pour certains, « qui a impliqué un travail à trois, entre le premier et le second degré et le Centre Universitaire et de Formation », indique Didier Tabaraud le Fer, inspecteur de la circonscription nord. Un travail doublement intéressant, « puisqu’il dédramatise le passage en collège pour l’enfant de primaire qui vient y répéter ».

Nathalie Maliki, professeur de musique qui officie dans les écoles de la circonscription nord, a mis l’ensemble en musique. Elle recevait dans un préambule émouvant, un bel hommage de Yasmine, une jeune du chœur, qui récitait avec assurance un poème de son invention, « pour remercier Nathalie et exprimer les mots qu’on ne sait pas dire ».

Des chants bien interprétés qui ont ravi un public venu nombreux. Seule, l’acoustique décevait ceux qui avaient mis toute leur énergie dans le projet.

Parallèlement, un film sera produit par l’association « C’est le droit des enfants ». Résumé de la tournée de la chanteuse Dominique Dimey qui s’est produit l’année dernière avec les enfants à Mayotte, il fera découvrir la réalité de leur vie, et sera axé sur les valeurs universelles des droits de l’enfant.Spectateurs rep

Et comme toujours à Mayotte, les rythmes ont eu raison du mot FIN, et djembés, chants et danses s’accaparèrent la scène, entrainés par Mtoro Chamou et sa guitare.

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

*Encore une soirée pour le Maore jazz  puisque ce samedi soir se produisent Gizavo, Mtoro Chamou et Zambavil Jazz Trio au Plateau de Balamanga (Mtsapéré)

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...