26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 8 février 2023
AccueilEducationLes équipements sportifs: l’autre grand chantier

Les équipements sportifs: l’autre grand chantier

Constructions et extensions de collèges et de lycées forment le gros des chantiers du vice-rectorat. Mais les installations sportives comptent aussi pour 3 millions d’euros pour les deux prochaines années.

Six établissements du secondaire vont bénéficier de nouvelles installations sportives dans les deux prochaines années. «Notre idée est de mettre des équipements et du sport, là où il n’y en a pas», résume François Coux, le vice-recteur.

Le futur collège de la Kwalé à Tsoundzou avec ses équipements sportifs (crédits image : vice-rectorat)
Le futur collège de la Kwalé à Tsoundzou avec ses équipements sportifs (crédits image : vice-rectorat)

Le chantier le plus emblématique se situe à nouveau à Kawéni. La construction du collège K3 qui va ouvrir en septembre, se fait sur l’emprise qui avait été prévue pour les équipements sportifs du futur lycée. Du coup, le vice-rectorat a changé ses plans. C’est une nouvelle parcelle qui va être prochainement achetée au groupe Cananga (M. Bricolage). Sur 4.500 m², on devrait trouver un gymnase, des plateaux de sports collectifs, une piste d’athlétisme. «Ce seront, enfin, des bonnes conditions pour l’EPS et cet équipement va bénéficier à l’ensemble des élèves de la zone», promet François Coux.
L’enveloppe prévue pour l’ensemble de ces chantiers est de trois millions d’euros sur deux ans.

Des équipements ouverts à tous

Une fois construits, c’est évidemment l’entretien et la pérennité de ces équipements qui va être posée. Une inquiétude légitime, particulièrement à Kawéni, où des a priori pourraient conduire à imaginer de nombreuses dégradations. Pourtant, l’exemple des plateaux des collèges K1 et K2 tendrait plutôt à prouver le contraire.
Ces équipements ne sont pas fermés, une fois les scolaires partis. Leur usage est laissé libre pour tous ceux qui souhaiteraient en profiter.
«Bien sûr, cela nous a posé des questions. Mais nous avons choisi d’ouvrir en affichant clairement les rôles et les responsabilités de chacun», explique François Coux. Et ça fonctionne : «Dans cette zone en difficulté, il est occupé à 100%, j’ai presqu’envie de dire jour et nuit, et sans dégradations.»
RR
Le Journal de Mayotte

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...