30.9 C
Dzaoudzi
jeudi 2 février 2023
AccueilEconomieLes vagues de l’Octroi de mer

Les vagues de l’Octroi de mer

Les taxes révisées à la hausse par les élus pour accroître leurs recettes font de plus en plus de mécontents. Une réaction rapide semble s’imposer.

Arrêt de la distribution de la presse nationale
Arrêt de la distribution de la presse nationale

Le relèvement de certains taux d’octroi de mer par les élus continue à faire des vagues : «nous sommes désormais taxés à 5% sur l’importation des livres et sur le transport», déplore les responsables de la Maison des Livres. Auparavant, le transport indexait à lui seul de 1,25 fois le prix de la presse, ce qui allait jusqu’à doubler le prix d’un produit (voir photo). Un dossier dont aurait été saisi le ministère de la Culture et de la Communication.

Pire, la société locale Somapresse qui avait repris la distribution d’une partie de la presse nationale pour le compte de Presstalis, informe ne plus pouvoir en assumer les charges, «en raison de la mise en place brutale, sans prévenir, lundi 19 mai, de l’octroi de mer de 22,5% sur la presse, les magazines et les publications».

Des revues deux fois plus chères qu'en métropole
Des revues deux fois plus chères qu’en Métropole

C’est dire des impacts de la taxe sur le sable portée à 30% qui va faire grimper les coûts de la construction déjà très élevés à Mayotte par rapport à La Réunion. Sans oublier les 2,5% sur le carburant là où les producteurs voient leurs marges serrées par le décret Lurel…

«L’octroi de mer est un outil fiscal à manier avec précaution», avait averti Denis Giligny, directeur des Douanes de Mayotte. Un équilibre entre recettes pour les collectivités et oxygène pour les acteurs économiques qui n’a vraisemblablement pas été trouvé.

Le Conseil général rappelle dans un communiqué que les nouvelles taxes sur les importations proposées par l’Etat, et modifiées par le Conseil général le 6 février 2014, ont bien été transmises au contrôle de légalité de la Préfecture le 26 mars et publiées le 8 avril au Recueil des Actes administratifs du département, «tardivement en raison d’une erreur de date sur la délibération», nous avait indiqué Anfane Hafiddhou, du service économique du Conseil général. Elles sont également visibles sur le www.cg976.fr.

Les élus avaient expliqué pouvoir modifier le montant des taux à tout moment, et Anfanne Hafiddhou n’avait pas exclu cette possibilité de révision dans les jours à venir… Une mesure qui semble désormais urgente.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...