24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilorangeRythmes scolaires : le SNUipp suspend le mouvement

Rythmes scolaires : le SNUipp suspend le mouvement

Si le mouvement contre les nouveaux rythmes était en voie d’essoufflement, demeure malgré tout un rapport de force avec le vice-rectorat sur les écoles en rotation. Le syndicat dénonce par ailleurs les propos d’une inspectrice.  Une enquête est en cours.

Rivo souhaite une restructuration du mouvement
Rivo annonce la fin du mouvement

Le mouvement d’opposition à la mise en place des nouveaux rythmes scolaires dans les écoles primaires ne rassemble plus à Mayotte. C’est une des raisons qui incite Rivomalala Rakotondravelo, secrétaire général du SNUipp-FSU, à y mettre fin, « faute de combattants », nous indiquait-il au téléphone.

L’autre, c’est l’appui qu’il a eu du président de l’association des maires, Said Omar Oili, qui a rappelé les engagements de la ministre de l’Education nationale lors de son passage à Mayotte : « ne pas imposer de nouvelle organisation du temps scolaire dans les écoles en rotation », rapporte Rivo qui compte bien que la vice-recteur suivra cette ligne.

Lors de son passage Najat Vallaud-Belkacem n’avait pas donné de consignes claires, comme l’avait déploré le syndicaliste, demandant malgré tout de s’assurer qu’en matière de nouveaux rythmes « les souplesses, permises par le décret du 7 mai 2014, sont pleinement utilisées pour répondre à leurs difficultés et aux réalités locales ».

Un syndrome Perrin

En conséquence, lors du Conseil de l’Education nationale du 16 septembre rpochain, une position commune avec les maires sera arrêtée : « nous nous calquerons sur la déclaration de la ministre. »

Mais ces derniers jours, le combat du syndicat portait sur des propos qu’aurait tenus une inspectrice de l’éducation nationale. Un syndrome « Perrin », du nom de cet ancien vice-recteur qui avait lâché en réunion publique que « les constructions scolaires ne pourront jamais suivre le rythme des utérus des Mahoraises ».

Cette fois, il ne s’agit pas de statistiques démographiques de comptoir du café du coin, mais de stigmatisations communautaristes. Difficile de rapporter des propos d’une inspectrice qui nous sont présentés au conditionnel par le syndicat, mais ce dernier indique qu’« une décision de suspension à titre conservatoire a été prise à son encontre », et qu’une enquête administrative a été déclenchée.

Mais il précise aussi que le procureur “s’est autosaisi et a ouvert une enquête pour incitation à la haine raciale”. Ce que corrige le procureur Joël Garrigue que nous avons contacté : « J’ai été saisi par le vice-rectorat pour éclaircir ce dossier. » Ce qui n’est pas la même chose.

En tout cas, Rivo a été entendu par la gendarmerie, « pendant une heure le 8 septembre, et parce que je possède des enregistrements. »

Nous attendrons donc les conclusions de l’enquête pour en savoir davantage.

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139521
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139521
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139521
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139521
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139521
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139521
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...