25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
Accueilorange« Je suis optimiste sur le développement de Mayotte »

« Je suis optimiste sur le développement de Mayotte »

Dans le cadre de ses ateliers thématiques, la Cité des Métiers du conseil départemental proposait une information sur les dispositifs d’accompagnement des créateurs d’entreprise. On aurait presque été tenté d’y voir une opération redondante si le public n’avait témoigné une forte attente. Et une solution aux maux économiques du territoire pour son organisateur.

Ali Manrouf (en noir) en demande d'information pour la création de son entreprise
Ali Manrouf (en noir) en demande d’information pour la création de son entreprise

Comme à la boulangerie, il fallait faire la queue pour consulter les conseillers mis à disposition. Ali Manrouf a entendu le spot à la radio. A 48 ans, ce demandeur d’emploi qui a baroudé 20 ans dans le BTP, est déterminé à créer son propre emploi. Mais il n’a jamais entendu parler de la Couveuse ou de la BGE (Boutique de gestion) : « je voudrais créer une entreprise dans la Voierie et les réseaux divers mais je n’ai pas assez de financement. Je viens me renseigner sur les aides. »

Dhoirifat Saïd Ridhoine est mieux renseignée. Après être passée par l’Adie, «mais je n’aurais pas les moyens de rembourser un prêt», avoir suivi une remise à niveau avec ACE, « notamment en informatique », elle a surtout besoin d’y voir clair, « je ne veux pas reculer dans ma démarche. » Elle a déjà un local pour sa boutique de vêtement, d’accessoire et de boisson, et un extrait de K-bis. Et c’est satisfaite qu’elle ressort des entretiens, « on va m’aider à monter un dossier. »

Ce thème en direction des créateurs d’entreprise, c’est Ibrahim Badrouzamani, Chargé des ateliers thématiques à la Cité des Métiers, qui l’a choisi en fonction des retours du public accueilli en accès libre durant la semaine : « Et qui fait suite par le plus grand des hasard à la semaine de campagne jeunes de l’Adie et la communication sur le droit au travail des femmes. »

700 millions d’euros à consommer

Dhoirifat Said Ridhoine satisfaite des informations reccueillies
Dhoirifat Said Ridhoine satisfaite des informations recueillies

Il a sélectionné les intervenants en fonction des besoins : la Chambre de Commerce et d’Industrie « pour les démarche administratives », l’Adie « parce qu’ils sont les pionniers du micro crédit en France », le conseil départemental, « pour l’orientation vers d’éventuelles subventions », quant à la BGE, elle n’était pas disponible. Une matinée réussie puisque 31 visiteurs ont pu bénéficier de conseils avant de lancer leur entreprise.

La création d’entreprise est encore mal valorisée selon Ibrahim Badrouzamani, qui espère pouvoir « rassurer », « d’autant que je suis très optimiste sur le développement de Mayotte ». Deux raisons majeures selon lui : l’une empirique, « la situation est telle qu’on ne peut qu’aller mieux demain », l’autre plus factuelle, « les 700 millions d’euros de fonds CPER et européens qui nous attendent. » Encore faut-il avoir les compétences pour les consommer. « C’est pourquoi les Mahorais doivent être acteurs de leur propre développement et impulser la richesse à travers la création de leurs propres emplois. »

Des stagiaires du BSMA intéressés
Des stagiaires du BSMA intéressés

Le planning qu’il a élaboré a permis la tenue d’une conférence-débat sur l’illettrisme le mois dernier, et « un focus sur l’emploi des personnes handicapées le mois prochain » ainsi que d’autres thèmes au Planning des ateliers de novembre 2015, et des  ateliers de décembre 2015. Avec notamment une visio conférence avec la Guyane, la Guadeloupe et La Réunion, pilotée par la Cité des Métiers de Paris, qui nous emmènera au Canada, ou en Taïlande, pour vendre l’idée qu’on peut aller travailler ailleurs que dans nos îles ! »

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139515
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139515
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139515
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139515
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139515
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139515
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...