24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilOcéan IndienAffaire du «gourou» de Saint-Louis: «C’est une secte, tous les paramètres sont...

Affaire du «gourou» de Saint-Louis: «C’est une secte, tous les paramètres sont réunis!»

Des informations sortent ça et là, alors qu’une enquête est en cours pour savoir ce qui se passait réellement dans cette maison de Saint-Louis à La Réunion, où officiait un présumé gourou, située, détail savoureux, dans le quartier de l’Eglise.

Le présumé Gourou nie toute emprise sectaire sur les membres de sa communauté
Bien que certains témoignages l’accusent, le présumé Gourou nie toute emprise sectaire sur les membres de sa communauté

Si certaines divulgations semblent fantaisistes, voire graves et de nature à nuire à l’image des adeptes, nous avons contacté pour en savoir plus, Mohamed Boura, président des associations mahoraises à La Réunion, qui accompagne les familles concernées. Pour lui, cela ne fait aucun doute, nous avons affaire à une secte.

«Au départ, il s’agissait d’approfondir le Coran, la maîtrise des lois islamiques était au cœur de son apprentissage», indique-t-il évoquant le parcours de “Papa Sané”. C’est après un séjour en métropole où il part avec une de ses élèves, qu’il modifie son discours: «il persuadait les femmes mariées d’attendre son autorisation pour avoir des relations sexuelles avec leurs maris. Il n’était plus question de Coran, ni de prières.» Ce qui aurait incité certaines d’entre elles à s’en détacher, «mais très difficilement, nous les avons accompagnées.»

Des femmes qui seraient arrivées voilées dans la maison du supposé gourou, «mais qui étaient incitées à enlever leur djaoula pour approcher des garçons dans la rue, ou pour danser devant lui. Certaines faisaient même des séjours prolongés d’une heure et demi dans sa chambre, sans que l’on sache ce qui se passait.» Des accusations graves, Mohamed Boura le sait, mais il s’appuie sur les témoignages des jeunes femmes, dont il détient un enregistrement.

Une colère de dieu à visage humainMinaret mtsangamouji

L’homme de 31 ans se serait marié au Sénégal, son pays d’origine, en 2013 avec F.H. chargée du recrutement des jeunes filles. Mais il y avait des hommes également, «logés dans un autre bâtiment. Ils devaient comme les femmes, abandonner leurs biens matériels et leurs familles, se donner cœur et âmes à lui. Il paraît que certaines cartes bleues étaient en sa possession.»

Et pour éviter les divulgations de ce qui se passait en interne, il menaçait de la colère de Dieu : «D’ailleurs, tout le monde était élevé au rang de Dieu, et lui même en messager suprême diffusait le savoir. » Si le nombre d’adeptes est flou, Mohamed Boura indique que les mercredi et samedi, se réunissaient 150 personnes, «qui apportaient 3, 5 ou 10 euros au pot commun.» Des informations que devra corroborer l’enquête naturellement.

Mais le président des associations mahoraises en essayant d’extraire celles qu’il considère comme des victimes, avait consulté le guide ministériel de la protection des mineurs : «Tout y est, les gens s’excluent de leurs familles, changent de comportement, arrêtent de travailler ou d’aller à l’école, puisque nous avions des mineures»…

Papa Sané et sa compagne ont depuis été placés sous contrôle judiciaire, avec interdiction de rencontrer les autres membres du groupe, histoire de calmer un peu les esprits qui s’étaient échauffés allant jusqu’au caillassage de la maison début octobre.

Les femmes continuent à lui apporter leur soutien, en manifestant ostensiblement devant la gendarmerie de Saint-Louis, dans un premier temps, ce qui vaudra à trois d’entre elles d’être appelées à la barre le 24 mars. Une justice des hommes aussi vraie que nature celle-là…

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...