24.9 C
Dzaoudzi
vendredi 19 juillet 2024
AccueilorangeDotation insuffisante pour les communes de Mayotte: Ibrahim Aboubacar s’insurge

Dotation insuffisante pour les communes de Mayotte: Ibrahim Aboubacar s’insurge

Mayotte est toujours aussi loin de la métropole: alors que l’année 2014 devait servir de transition pour les ressources des communes, nous y sommes encore… Ce qui a incité le député Mahorais à prendre la parole lors du débat sur le projet de loi de finance 2016.

Ibrahim Aboubacar met en garde sur le timing à respecter
Ibrahim Aboubacar

Notre député saisit l’occasion des débats sur le projet de loi de finances 2016, élaboré dans un contexte de rigueur budgétaire, pour faire entendre la voix de Mayotte et de ses spécificités. Un moment clé pour défendre les faibles transferts publics qui n’arrivent plus à maintenir le territoire à flot.

Il rappelle que depuis 2014, les ressources des communes et du département ont été bouleversées par l’application de la fiscalité locale directe. Une année de transition, mais qui dure puisque 2015 est toujours dérogatoire au droit commun, et que 2016 promet de suivre le même schéma, alors qu’un ajustement avait été prévu «  au vu du bilan qui devait être fait des résultats de cette première année ».

Un arrêt sur image des réformes fiscales

On apprend de la bouche d’Ibrahim Aboubacar que la Cour des Comptes y travaille, « nous attendons ses résultats et recommandations avec impatience », indique-t-il. Et selon nos informations, elles seraient positives pour les collectivités… Car le député mahorais le rappelle, les communes de Mayotte sont maintenues dans un « état de sous évaluation de 50% de leur dotation par rapport aux autres collectivités d’Outre-mer ».

Une position difficile à un moment où il faut dégager les cofinancements des projets dans le cadre des fonds européens. Le rapport de la Cour des Comptes est donc attendu comme parole d’Evangile.

Ibrahim Aboubacar pose une question qui rejoint les préoccupations de l’intersyndicale de la grève générale en matière de convergence avec le droit commun : « à quel moment disposerons nous des éléments d’analyse des réformes fiscales en cours dans ce département, au niveau communal et départemental, afin d’être en mesure de rectifier comme prévu les dispositions de l’ordonnance du 29 septembre 2013 dans le temps, rectification qui revêt un caractère indispensable et urgent à présent ? »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...