25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilorangeLes vœux du CHM, après une année 2015 «vertigineuse»

Les vœux du CHM, après une année 2015 «vertigineuse»

Le directeur du CHM, Etienne Morel accompagné du président du conseil de surveillance Thani Mohamed Soilihi et de Mohamed Abdou, le représentant des praticiens, présentait ses vœux ce mercredi matin au CHM à Mamoudzou. L’occasion de faire un bilan de 2015 et de tenter de rester positif pour l’année à venir.

 Etienne Morel ce mercredi matin pour les voeux après une année hors norme
Etienne Morel ce mercredi matin pour les voeux après une année hors norme

A l’heure des comptes, l’année 2015 se présente comme une année à part. L’accroissement de l’activité a été «hors du commun» pour Mohamed Ahmed Abdou, le président de la CME (commission médicale qui rassemble les praticiens) et même «vertigineuse» pour Etienne Morel, le directeur du CHM : +12% pour les simples hospitalisations, +8% en ambulatoire, +20% pour les naissances, +42% pour les EVASAN, les évacuations sanitaires !

«Le CHM a été conçu pour un bassin de 200.000 habitants. Nous n’arrivons plus à absorber l’afflux de personnes des îles voisines», relève Mohamed Abdou. Face à l’envoler de l’activité, si «l’effectif est plus qu’insuffisant» pour Mohamed Abdou, «le personnel a tenu bon pour soigner le tout-venant, sans distinction aucune.»
Et chacun de rappeler le courage des personnels, leur professionnalisme et leur détermination mais aussi le prix à payer pour eux: douleur, pénibilité, burn-out, une augmentation de la fréquence des arrêts maladies, des demandes de mutations précoces et un frein au recrutement avec des difficultés pour attirer de nouveaux praticiens pour des durées longues.

Des investissements malgré la crise

Etienne Morel entouré de Mohamed Abdou et Thani Mohamed Soilihi pour les voeux 2016 du CHM
Etienne Morel entouré de Mohamed Abdou et Thani Mohamed Soilihi pour les voeux 2016 du CHM

Pourtant Etienne Morel voit aussi du positif dans la politique de recrutement : une légère augmentation des médecins titulaires (+ 9 postes), la signature par 70 des 87 praticiens de l’indemnité particulière d’exercice (IPE) que le directeur souhaite d’ailleurs voir évoluer. Le système actuel prévoit une indemnité correspondant à 40% du salaire des médecins et pharmaciens pour renforcer l’attractivité des postes mais à condition que les professionnels restent 4 ans à Mayotte. Cette durée est jugée «trop longue» pour que le dispositif soit efficace.

Pour le CHM, 2015 a aussi été une année d’investissements avec 1,5 M€ pour la sécurisation des sites dont le renforcement des clôtures et la mise en place d’équipes de gardiens. A plusieurs reprises, la question de la sécurité des personnels, au sein même de l’hôpital, a été posée l’an dernier.

Le professionnalisme et le courage des personnels salués par tous
Le professionnalisme et le courage des personnels salués par tous

Un million d’euros pour la rénovation de la maternité, 2,5M€ pour Jacaranda ou encore 300.000€ pour le dispensaire de Mtsamboro, mais aussi un nouveau scanner, du matériel pour l’endoscopie digestive, la mise en place du SAMU… Le bilan positif fait aussi du bien à entendre pour les personnels venus assister aux vœux.

Un déficit «contenu»

Pour 2016, Etienne Morel promet une coopération avec les hôpitaux de La Réunion renforcée, en particulier pour la dermatologie et la neurochirurgie. Finalisation du projet médical pour la mise en place d’un groupement hospitalier de territoire, préparation de la certification de 2017, investissements pour un centre dentaire, les blocs, ou la psychiatrie et évidement la finalisation du permis de construire et les appels d’offre pour l’hôpital de Petite Terre dont le financement est bouclé, l’année à venir sera chargée… même si, là encore, le flux de patients est impossible à suivre.

Le personnel du CHM qui paie le prix fort de l'explosion de l'activité
Le personnel du CHM qui paie le prix fort de l’explosion de l’activité

Du côté des finances, le directeur parle d’un déficit «contenu» malgré une année «tendue» et une perspective apaisée grâce aux 10 millions débloqués par Marisol Touraine, la ministre de la santé qu’il doit rencontrer prochainement. Le sénateur Thani Mohamed Soilihi, également président du conseil de surveillance du CHM, rappelait d’ailleurs son rôle auprès du ministère pour obtenir cette somme. Elle va permettre de «retrouver l’équilibre budgétaire avec une capacité d’autofinancement dans les années à venir», indique le directeur. En 2016, le budget du CHM va atteindre les 220 millions d’euros.

Au final, les vœux de Mohamed Abdou pour 2016 sont simples: «Redonner à notre CHM, l’image d’excellence qu’il a connu il y a une dizaine d’années». Quant à l’agence régionale de santé, pour lui pas de doute : «Il ne faut plus parler d’ARS Réunion-Mayotte mais bien d’ARS Mayotte-Réunion, c’est Mayotte qu’il faut redresser!» Les personnels ont applaudi sans retenue.

Rémi Rozié
remi@jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139118
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139118
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139118
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139118
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139118
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139118
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...