27.9 C
Dzaoudzi
lundi 27 mai 2024
AccueilOcéan IndienDans la presse: Payer pour les laves du Piton, QG de campagne...

Dans la presse: Payer pour les laves du Piton, QG de campagne aux Comores et lycée en ruines à Moroni

REVUE DE PRESSE. La Réunion reste décidément passionnée par son volcan. Alors qu’une éruption aussi longue que spectaculaire a marqué l’année 2015, le débat porte aujourd’hui sur la possibilité d’approcher les laves lors des phases éruptives.

RDP 27 1 16 JIR«Plutôt que de tout interdire», faire payer est «l’option qui sera bientôt proposée aux visiteurs pour voir le spectacle de près», indique le JIR. Mais «la possibilité de s’inscrire à des sorties accompagnées mais payantes dans l’enclos quand ce dernier est fermé, est-elle une avancée ou une ‘privatisation’ ?», s’interroge le journal. Le débat fait rage.

Cette question n’est pas nouvelle, elle a déjà été posée en 2009, mais cette fois-ci, la préfecture a passé un cap en annonçant la création d’une formation spécifique pour les accompagnateurs en montagne. Ils seront chargés d’«emmener les touristes sur les éruptions de façon sécurisée». Reste encore à définir le prix de ces futures excursions. La somme de 15 euros est régulièrement évoquée.

Saïd Larifou fait campagne

Aux Comores, la Gazette s’intéresse à un «candidat de l’opposition» qui est loin d’être un inconnu en terre mahoraise. «Saïd Larifou a ouvert son quartier général» à Foubouni, sa ville natale, explique le journal. Candidat à l’élection présidentielle pour le compte du parti Ridja, l’avocat franco-comorien a rassemblé «près d’un millier de participants» à une marche pacifique dans les rues de la ville du sud-est de la Grande Comore.

Le lycée de Moroni en ruines pour Habariza Comores (Capture d'écran du site)
Le lycée de Moroni en ruines pour Habari za Comores (Capture d’écran du site)

Ce rassemblement était l’occasion pour le candidat de mettre en cause l’impartialité du processus électoral, dénonçant «l’utilisation de moyens de l’Etat» par le candidat au pouvoir. «Pour l’honneur du pays, le président de la CENI (commission électorale nationale indépendante) doit impérativement démissionner pour espérer une élection libre et transparente», a plaidé le responsable du Ridja.

Le lycée de Moroni s’effondre

Et pendant ce temps, le gouverneur par intérim de Grande Comore s’est fait malmener par les lycéens de Moroni. Le site d’information en ligne Habari za Comores s’est rendu dans l’établissement qui tombe tout simplement «en lambeaux».
Le site dénonce «à la moindre pluie», des salles de classes «impraticables», avec des «fenêtres, portes et plafonds en ruines». La situation est telle que les cours doivent parfois être suspendus comme ce fut le cas jeudi dernier. «A cause de la pluie de la veille, les élèves avaient du mal à entrer dans les salles de classes», écrit Habari : ils avaient de l’eau jusqu’aux chevilles !

Ce n’est que ce lundi, après l’arrachage de la toiture que le gouverneur par intérim s’est rendu sur place. Il a pu constater qu’à ces problèmes de bâtiments se rajoutent d’autres questions, tout aussi essentielles à la bonne tenue des cours. Alors que les salles sont encore équipées de tableaux noirs, le lycée manque de craies pour pouvoir simplement les utiliser.

Trafic de médocs

RDP RFI Médicaments ComoresToujours aux Comores, nos confrères de RFI, consacrent un reportage au marché noir des médicaments dans le pays, un trafic «qui inquiète les autorités sanitaires». «Aux Comores, la population a encore trop tendance à pratiquer l’automédication et à avoir un usage inapproprié des médicaments. C’est ce qu’a montré un récent rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), intitulé «Antibiotiques : à manipuler avec précaution!»

Selon l’OMS, le problème trouve sa source dans l’existence d’un marché noir des médicaments», indique Anziza M’Changama, la correspondante de RFI dans l’Union. Un reportage à voir par ici.

Des Suisses aux Seychelles

Enfin, bien plus léger, la Suisse et les Seychelles confortent leurs «étroite coopération dans les domaines de la santé et de l’environnement», se réjouit l’agence de presse seychelloise. Philippe Brandt, le nouvel ambassadeur de la confédération helvétique, également mandaté pour les Comores et basé à Tananarive (Madagascar), est venu présenter sa lettre d’accréditation au président des Seychelles James Michel.

Le lien entre les deux pays repose sur l’action de l’hôpital universitaire de Lausanne mais aussi sur un professeur qui enseigne aux Seychelles et «qui a été très actif» au cours des 30 dernières années, «en faisant de la recherche sur l’environnement unique des Seychelles».

La recherche, c’est bien, mais le tourisme, ce n’est pas mal non plus. L’essentiel des relations entre la Suisse et les Seychelles repose tout de même sur le flux de visiteurs. La Seychelles News Agency indique qu’en 2015, un total de 11.572 citoyens suisses se sont rendus aux Seychelles, ce qui place la Suisse «parmi les 10 premiers pays au monde en termes de nombre de visiteurs se rendant aux Seychelles.»

RR
www.jdm2021.alter6.com

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139126
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139126
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139126
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139126
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139126
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139126
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...