29.9 C
Dzaoudzi
jeudi 23 mai 2024
AccueilEconomieOctroi de mer: Zaidani demande l'annulation de la délibération

Octroi de mer: Zaidani demande l’annulation de la délibération

Face à la fronde des secteurs impactés, la majorité conseil départemental se trouve fragilisé: en faisant évoluer fortement certains taux d’octroi de mer, notamment dans le BTP et sur les médicaments, les élus sont accusés de ne pas avoir agi en concertation avec les acteurs concernés.

Daniel Zaïdani avait apporté la contradiction lors du vote de la simplification de l'octroi de mer
Daniel Zaïdani avait apporté la contradiction lors du vote de la simplification de l’octroi de mer

C’est le premier gros coup de butoir pour l’actuelle majorité : en délibérant sur la simplification de l’octroi de mer le 10 décembre dernier, les conseillers départementaux, Ben Issa Ousseni, en charge des finances, en tête, s’étaient félicités de la diminution du nombre de taux, passé de 24 à 9.

Le groupe centriste, mené par Daniel Zaïdani, avait voté contre cette délibération, évoquant les risques qu’il y avait à modifier une base de 15.000 produits. Ce dernier se fend d’ailleurs d’un communiqué déplorant que les trois objectifs visés par l’actuelle majorité, à savoir l’émergence d’un secteur privé fort, la protection des bas revenus, et le maintien d’un produit fiscal satisfaisant, ne soient pas atteints un mois après.

Impact sur le pouvoir d’achat des consommateursBTP logements

On peut accorder à l’exécutif au pouvoir qu’un délai d’un mois est insuffisant pour juger encore des impacts, et c’est plutôt la levée de bouclier des acteurs concernés qui fait réagir Daniel Zaïdani : “Cette situation a imposé à des secteurs clefs de notre société de réviser totalement leur offres tarifaires (exploitants de carrière, pharmaciens, agriculteurs,…) allant de 10% à 100% en plus.”

Le préavis de grève des pharmaciens qui menacent de récupérer cette hausse sur d’autres produits, et la grogne du BTP qui avancent une augmentation des coûts des chantiers, incitent l’ancien président du conseil général, à mettre en garde : “Après la mise en place récente d’une fiscalité locale catastrophique, le pouvoir d’achat des consommateurs mahorais se retrouve une nouvelle fois malmenée remettant en question toute lutte contre la vie chère à Mayotte.” Et impacter aussi le conseil départemental sur les chantiers en cours, comme “celui du stade de Cavani”.

Il porpose donc d’annuler cette délibération lors de la prochaine séance plénière du 4 février, “et de remettre en place  les délibérations précédentes qui assuraient une meilleure justice fiscale. Ce faisant, le cabinet chargé de la révision de l’octroi de mer aura toute la latitude de consulter cette fois-ci les professionnels, et nous proposer dans quelques mois un travail plus abouti en phase avec notre société.”

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139511
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139511
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139511
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139511
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139511
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139511
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...