23.9 C
Dzaoudzi
mercredi 24 juillet 2024
AccueilorangeRemaniement ministériel: George Pau-Langevin conserve l’Outre-mer, la Réunionnaise Ericka Bareigts secrétaire d’Etat

Remaniement ministériel: George Pau-Langevin conserve l’Outre-mer, la Réunionnaise Ericka Bareigts secrétaire d’Etat

Quatre personnalités quittent le gouvernement. Outre Laurent Fabius, nommé au Conseil constitutionnel, Sylvia Pinel, Marylise Lebranchu et Fleur Pellerin sortent de l’équipe ministérielle.

Le Palais de l'Elysée
Le Palais de l’Elysée

Trois écologistes font leur entrée, ce que ne manquera pas de commenter abondamment la presse parisienne. Il s’agit d’Emmanuelle Cosse (ministre du Logement et de l’habitat durable), de Barbara Pompili (secrétaire d’Etat chargée des Relations internationales sur le climat) et Jean-Vincent Placé (secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l’Etat).

Jean-Michel Baylet, le président du PRG devient ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales.
La culture et la communication revient à Audrey Azoulay. Juliette Méadel, porte-parole du PS, est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes. Estelle Grelier, député de la Seine-Maritime, devient secrétaire d’Etat chargée des Collectivités territoriales. Hélène Geoffroy, députée PS, est nommée secrétaire d’État chargée de la Ville.

Jean-Marc Ayrault, l’ancien Premier ministre, s’installe aux Affaires étrangères.

Dans notre région, deux faits à retenir. George Pau-Langevin reste à l’Outre-mer, un poste qu’elle occupe depuis le 2 avril 2014.
Enfin, une Réunionnaise fera partie du gouvernement. La députée Ericka Bareigts devient secrétaire d’Etat chargée de l’égalité réelle, une façon pour le président de la République François Hollande et le Premier ministre de marquer l’importance qu’ils accordent à ce dossier.

Voici la liste complète du nouveau gouvernement dirigé par manuel Valls qui compte 38 ministres et secrétaires d’État, contre 32 dans le précédent, 19 hommes et 19 femmes :

Les ministres :

• Manuel Valls, Premier ministre.
• Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires étrangères et du développement international.
• Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la mer, chargée des relations internationales sur le climat
• Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
• Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice.
• Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics.
• Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense.
• Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé.
• Jean-Michel Baylet, ministre de l’aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales.
• Laurence Rossignol, ministre de la Famille, de l’Enfance et des Droits des femmes.
• Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, et de la Formation professionnelle et du Dialogue social.
• Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur.
• Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, porte-parole du Gouvernement.
• Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique.
• Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable.
• Annick Girardin, ministre de la Fonction publique.
• Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication.
• Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports.
• George Pau-Langevin, ministre des Outre-Mer.

Les secrétaires d’Etat :

• Jean-Marie Le Guen, secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement.
• Clotilde Valter, secrétaire d’État auprès de la ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, chargée de la Formation professionnelle et de l’apprentissage
• Ericka Bareigts, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’Egalité réelle
• Jean-Vincent Placé, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de la réforme de l’Etat et de la Simplification.
• Juliette Méadel, secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargé de l’Aide aux victimes.
• André Vallini, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargé du développement et de la francophonie.
• Alain Vidalies, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Environnement, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche.
• Barbara Pompili, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’Environnement, chargée de la biodiversité.
• Ségolène Neuville, secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion.
• Pascale Boistard, secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires sociales et de la santé, chargée des personnes âgées et de l’autonomie.
• Estelle Grelier, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Aménagement du territoire, de la ruralité et des collectivités territoriales, chargée des collectivités territoriales.
• Hélène Geoffroy, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la ville.
• Matthias Fekl, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger.
• Harlem Désir, secrétaire d’État auprès du ministre des Affaires étrangères et du développement international, chargé des Affaires européennes.
• Thierry Mandon, secrétaire d’État auprès de la ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.
• Christian Eckert, secrétaire d’État auprès du ministre des Finances et des comptes publics, chargé du Budget.
• Jean-Marc Todeschini, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Défense, chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire.
• Axelle Lemaire, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, chargée du Numérique.
• Martine Pinville, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique, chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Economie sociale et solidaire.
• Thierry Braillard, secrétaire d’État auprès du ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, chargé des Sports.

2 Commentaires

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...