26.9 C
Dzaoudzi
mercredi 17 juillet 2024
AccueilorangeDélinquance : le député Aboubacar interpelle de nouveau le ministre Cazeneuve

Délinquance : le député Aboubacar interpelle de nouveau le ministre Cazeneuve

Bernard Cazeneuve et Ibrahim Aboubacar à Mayotte
Bernard Cazeneuve et Ibrahim Aboubacar à Mayotte

A la suite des violences touchant les établissements scolaires, Ibrahim Aboubacar indique avoir rencontré les principaux des collèges de Chiconi, Kawéni et Dembéni. Pour ensuite interroger la vice-recteur et la ministre de l’Education nationale le 9 février.

Un tour d’horizon qui n’aura fait que confirmer ce que nous vivons sur l’île au quotidien : la crainte permanente d’être victime d’un acte de violence.

La publication des chiffres de la délinquance vendredi dernier l’a incité à saisir de nouveau le ministre de l’Intérieur qui avait déjà annoncé l’envoi d’une mission de l’Inspection générale de l’Administration générale, doublée de celle de la Gendarmerie et de la Police nationale. Elles arrivent à la fin du mois.

Depuis cette annonce, le parlementaire mahorais rappelle la publication du rapport de la cour des comptes qui invite à une dotation supplémentaire de l’Etat. Mais surtout, depuis, la situation s’est un peu plus dégradée, et « le climat général de tensions au sein de la jeunesses de l’île se traduit par la multiplication d’actes de violences dans et aux abords des établissements scolaires du second degré. »

Impliquer les parentsJeunes 976

Un constat qui implique la responsabilité des parents, comme l’indiquait mercredi soir l’ancien député Mansour Kamardine sur le plateau de nos confrères de Mayotte 1ère en se demandant comment un jeune de 15 ans pouvait se retrouver dans la rue « alors que ses parents dorment sur leurs deux oreilles. » Des parents qui avouent un peu vite être « dépassé », et pour lesquels le représentant du parti Les Républicains à Mayotte défend l’idée d’une suspension des allocations familiales, puisque « c’est une solidarité de la part de nous tous pour que ces parents élèvent au mieux leurs enfants. »

De son côté, le député Aboubacar en appelle dans son courrier à « une combinaison d’une action interministérielle de l’Etat (Intérieur, Education nationale, Ville, Sport, Culture) et de celle des collectivités locales », pour « mobiliser l’ensemble des acteurs de la société civile concernée par le phénomène. »

Il rappelle à Bernard Cazeneuve que « cette situation se dégrade de mois en mois. »

A.P-L.
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139512
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139512
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139512
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139512
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139512
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139512
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...