28.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilEnvironnementRorqual d’Omura: Un très grand groupe de baleines rares découvert à Madagascar

Rorqual d’Omura: Un très grand groupe de baleines rares découvert à Madagascar

Rorqual d'Omura: Un duo mère-petit capturé en vidéo (Image: Salvatore Cerchio)
Rorqual d’Omura: Un duo mère-petit capturé en vidéo (Image: Salvatore Cerchio)

Ce n’est pas tous les jours que les membres de la famille s’agrandissent… et encore moins de 80 individus d’un seul coup. Des scientifiques viennent de répertorier pas moins de 80 baleines d’une espèce particulièrement rare, le rorqual d’Omura. L’observation a été faite au mois de novembre dernier et rendue publique cette semaine permettant de doubler le nombre d’observation jamais réalisé de cette espèce.

Identifiée en 2003, elle avait été filmée pour la première fois en 2015 aux abords de Madagascar.
Quelques mois plus tard, le chercheur Salvatore Cerchio, l’auteur de la vidéo est retourné sur place. Alerté par la richesse des eaux de la zone en crevettes, il espérait trouver de nouveaux individus.

Rorqual d'Omura: Des images absolument inédites (Image: Salvatore Cerchio)
Rorqual d’Omura: Des images absolument inédites (Image: Salvatore Cerchio)

En compagnie d’autres chercheurs de l’aquarium de Nouvelle-Angleterre, il est effectivement tombé sur ce très grand groupe dans lequel se trouvaient au moins cinq paires mère-baleineau. Cela semble donc indiqué que leur présence n’est pas le fruit du hasard mais qu’une véritable population de cette espèce pourrait vivre dans notre région.

Un mode de vie à découvrir

Car non seulement elles mettent bas dans notre zone tropicale mais elles pourraient même vivre en permanence. «Elles passent leur vie dans les tropiques. Ce n’est pas commun, parce qu’il est difficile d’y survivre toute l’année», a explique Salvatore Cerchio à plusieurs revues scientifiques, précisant que les eaux tropicales ne sont pas assez riches pour la plupart des cétacées.


Une vidéo exceptionnelle du rorqual d’Omura au large de Madagascar par Gentside Découverte

La question de leur alimentation devrait donc devenir un sujet d’étude très prochainement, car on ne sait quasiment rien de l’espèce, à l’heure actuelle. Pour le chercheur, une chose est sûre: «Elles mangent, donnent naissance et chantent toutes dans le même environnement»…

Une baleine chanteuse

En effet, pendant leurs observations, les scientifiques ont pu récolter beaucoup d’informations, notamment sur leurs spécificités physiques mais aussi sur des données acoustiques, les sons que ces baleines émettent. «La chanson qu’elles chantent est très simple mais intéressante», a déclaré Salvatore Cerchio.

Pendant près de deux semaines, les chercheurs ont ainsi pu accumuler des données sonores, qui pourraient fournir, une fois analyser, des informations inédites sur l’espèce.

Depuis plus de 30 ans, Salvatore Cerchio a étudié les populations de cétacés dans les océans du monde entier. Chercheur invité du «New England Aquarium», il espère revenir avec son équipe en mai prochain pour poursuivre des recherches particulièrement exaltantes.
Lors de son 2e passage, il a reconnu une baleine déjà identifiée pendant la 1ère observation. Il espère bien la retrouver, une nouvelle fois, au mois de mai.

RR
www.jdm2021.alter6.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139115
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139115
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139115
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139115
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139115
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139115
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...