25.9 C
Dzaoudzi
samedi 22 juin 2024
AccueilEnvironnementAssises de l'Environnement: L’absence des élus finalement pas étonnante

Assises de l’Environnement: L’absence des élus finalement pas étonnante

Déchets mélangés aux encombrants
A Kawéni la semaine dernière

Face au vaste champ de déchets que représente encore notre île malgré les politiques d’élimination des déchets mises en place, des Assises de l’Education à l’environnement et au développement durable (EEDD) s’étaient tenues en décembre dernier à Tsingoni. Elles avaient conclu sur la nécessité de fédérer les énergies qui sont dispatchées un peu partout sur le territoire, mais aussi sur l’indispensable éducation des adultes, « face à l’urgence, nous ne pouvons pas attendre que nos enfants deviennent les adultes responsables de demain », avait souligné la coordinatrice EEDD.

Bref, comme le reprend le chef d’orchestre Houlam Chamssidine, président de la Fédération Mayotte Nature Environnement, citant Nelson Mandela : « Aucun de nous en agissant seul, ne peut atteindre le succès. »

Canettes ou four, même destin

La colère de Houlam Chamssidine contre les élus
La colère de Houlam Chamssidine contre les élus

Mais ils étaient bien seuls justement les acteurs de l’environnement ce mercredi matin de deuxième journée des Assises, au sein du vaste hémicycle Younoussa Bamana du conseil départemental. Surtout qu’il s’agissait de rendre compte aux élus du travail à mener pour améliorer les politiques d’éducation à l’environnement et au développement durable. Des notions abstraites sûrement pour nos élus, puisqu’aucun n’était présent…

Bien sûr des ateliers et des commissions sont montés : sur la communication, sur le fonctionnement et la gouvernance du réseau EEDD, sur les outils pédagogiques à mettre en place et sur sa coordination. Mais les volontés se heurteront toujours à un geste, celui de l’enfant ou de l’adulte qui jette sa canette par la portière de la voiture, du villageois qui ne sait que faire de son vieux four et qui le laisse sur le bord de la route, de la bouéni, trop loin d’une poubelle, qui dépose ses déchets devant sa porte, attendant l’action les pluies balayeuses de détritus…

Utiliser la répression

Plus que les sacs plastiques, les canettes envahissent les bas côtés
Plus que les sacs plastiques, les canettes envahissent les bas côtés

Des exemples qui impliquent des politiques d’explications intensives et répétitives des élus locaux, et répressives : les habitants eux-mêmes demandent que les débordements soient verbalisés. En tentant peut-être un vocabulaire plus terre à terre que « développement durable » qui évoque tout et rien à la fois aux habitants. Tant que ces solutions ne seront pas appliquées, tous les plans et Assises du monde ne serviront à rien.

Ce qui justifie donc la colère de Houlam Chamssidine contre les élus : « Leur absence est révélatrice ! Ils ne fonctionnent que par « affichage ». L’inscription du lagon au patrimoine de l’UNESCO en est un exemple : aucune action concrète sur l’environnement ne figure à leur plan de mandature. »

En ce qui concerne les élus locaux, leur absence n’a finalement rien d’étonnant puisque chaque week-end, ce sont des associations qui prennent en charge le nettoyage des plages en conviant régulièrement la presse, un travail qui relève quand même de la municipalité…

Finalement, le plus important dans les actions qui seront menées en 2016 est bien la mise en réseau, « pour donner les moyens aux associations de réussir leurs projets », en attendant que les habitants comprennent l’intérêt qu’ils pourront tirer d’une île propre, et que les élus s’en sentent responsables.

Anne Perzo-Lafond
Le Journal de Mayotte

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139517
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139517
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139517
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139517
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139517
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139517
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...