26.9 C
Dzaoudzi
dimanche 23 juin 2024
AccueilEducationImpact de la grève sur la scolarité : « Une situation critique...

Impact de la grève sur la scolarité : « Une situation critique » pour la vice-recteur

Nathalie Costantini évoque la crainte des familles
Nathalie Costantini évoque la crainte des familles

Ce matin, le vice-rectorat a envoyé à ses chefs d’établissement un ordre rarissime, celui de confiner les élèves dans leur établissement respectif. La vice-recteur Nathalie Costantini revient sur le déroulé des évènements : « A la suite de l’extension des émeutes, notamment de Doujani vers le rond-point du Baobab dans la matinée, nous avons pris la décision d’un confinement généralisé sur l’île, pour ensuite le restreindre aux établissements concernés, à Cavani, Doujani et Bamana », retrace Nathalie Costantini.

Une fois les informations plus rassurantes tombées de la préfecture, la mesure a été levée pour permettre aux élèves de rentrer chez eux. Des conditions de travail difficiles pour les élèves comme pour les enseignants, surtout que le principal du collège de Doujani et son adjoint ont vécu de prés la nuit de cauchemarde d’hier : « Ils se sont retrouvés en face de bandes de jeunes qui descendaient armés notamment de tronçonneuses. » Elle évoque la crainte croissante des familles de laisser leurs enfants partir pour l’école.

Pas de repas aujourd’hui

Le collège de Doujan au cœur des évènements
Le collège de Doujani à proximité des événements de la nuit dernière

Si la situation a été à peu près gérée aujourd’hui, ce sera plus difficile demain : « Tous nos établissements seront ouverts, mais Panima qui avait pu livrer les repas avant-hier au soir, n’a pu le faire aujourd’hui, notamment en raison de problèmes d’approvisionnement de leur entreprise. » On sait que ce repas est souvent le seul que prennent les enfants à Mayotte.

La vice-recteur compte bien assurer le rôle qui lui est confié d’assurer le service public d’enseignement dans les écoles, collèges et lycée, « mais pas à n’importe quel prix. » Dans un communiqué transmis aux enseignants, elle souligne l’implication des professeurs « dans ces moments d’extrême gravité. Mais cette nécessité ne peut contraindre aucun d’entre vous à prendre des risques inconsidérés pour se rendre sur son lieu de travail. »

Des concours ont pu se tenir malgré tout

La période des examens approche à grands pas
La période des examens approche à grands pas

La représentante de l’Education nationale parle d’une situation « difficile, mais j’irais aussi jusqu’à dire qu’elle est dramatique pour les enfants de ce territoire, pour tous les personnels engagés et qui essaient au mieux de mettre leurs compétences au service de Mayotte. »

Des examens se tiennent malgré tout actuellement à Mayotte, en tout cas pour les candidats qui parviennent à s’y rendre : « les concours nationaux de CAPET et CAPES se sont déroulés hier et aujourd’hui sans problème, à l’exception du CAPET Arts appliqués qui a été annulé hier au soir par le ministère, sans aucun rapport avec la situation locale. »

Des compétitions sportives annuléesBouchons bus matis

Mais la période des examens généraux approche, « il va falloir que ces tensions cessent, notamment en raison des évaluations des Travaux pratiques encadrés et les oraux de langues pour le Bac », conclut Nathalie Costantini.

Quant aux bus scolaires, difficile pour les transporteurs de rallier les établissements, “c’est le rond point de Doujani qui est bloquant”, explique l’un d’eux. Les petits transporteurs n’arrivent pas non plus à assurer les liaisons entre le ramassage aux barges et les établissements scolaires. Pour Nicolas Rupert, à la tête de la société Matis, c’est un casse-tête quotidien: “On fait de l’intrazone: les bus restent dans la même zone au sein de laquelle ils desservent les établissements. On tâche d’amener le plus possible d’enfants dans les écoles, mais c’est une réadaptation quotidienne du plan des transports depuis 12 jours…”

En ce qui concerne le sport scolaire, les compétitions prévues aujourd’hui mercredi, “dont les finales académiques et les qualifications pour le Grand Raid du Centre “, rapporte Hervé Curat, directeur de l’UNSS Mayotte, qui dit comprendre les revendications, mais attristé pour les jeunes “qui se sont entraînés toute l’année”. Les compétions à visée nationale sont également menacées, “mais nous reportons pour l’instant les entraînements les samedis.”

Chacun utilise donc le système D pour tenter de poursuivre ce qui a été mis en place depuis le début de l’année.

Anne Perzo-Lafond

Le Journal de Mayotte

 

Anne Perzohttps://lejournaldemayotte.yt
Anne PERZO Le journal de Mayotte https://lejournaldemayotte.yt

Comments are closed.

RESTONS EN CONTACT

Inscrivez-vous à la lettre d'information du JDM afin de garder en oeil sur l'actualité mahoraise

L'actualité

AVIS DE CONSTITUTION AUTO SHOP 976

139522
  Par acte SSP du 14/09/2022, il a été constitué une SAS dénommée : AUTO SHOP 976 Siège social : 25 Rue Bahoni 97615 Pamandzi Capital :...
+26
°
C
+27°
+24°
Mamoudzou
Samedi, 04
Dimanche
+25° +24°
Lundi
+25° +24°
Mardi
+25° +24°
Mercredi
+25° +24°
Jeudi
+25° +24°
Vendredi
+25° +24°
Prévisions sur 7 jours
Campagne, politique, Mayotte

Tribune – De l’art du discours à la formule

139522
Qui pour relever les défis de nos grands orateurs du passé ? Peu de noms émergent de la tribune de Madi Abdou N'tro, voire aucun, sur les dernières campagnes, laissant sans doute "un sentiment d'imposture" chez les électeurs

Départementales Sada : remaniements en vue au conseil départemental

139522
L’issue du scrutin a parlé : c’est donc le binôme Soula Saïd Souffou/Mariam Saïd Kalame qui intègre les bancs de l’assemblée départementale. Ce qui implique des réélections au menu du conseil départemental les jours prochains. Avec l’éventualité d’une refonte complète des vice-présidences, comme nous l’expliquons

Départementales partielles : Soula S. Souffou et Mariame S. Kalame élus avec 52,26% des voix

139522
Ils étaient en tête au premier tour, et ont creusé l’écart à l’issue du second : le binôme surprise Souffou/Kalame qui n’était pas présent sous cette configuration en 2021, est le nouveau duo d’élus qui intègre le conseil départemental.
Comores, Azali Assoumani

Comores : un ténor de l’opposition appelle à une désescalade politique

139522
L’ancien gouverneur de la Grande-Comores, Mouigni Baraka Said, estime qu’il est temps de dialoguer avec le président Azali Assoumani dans l’intérêt du pays et de la population. L’homme politique se reconnait toujours dans l’opposition mais s’oppose toutefois à "ces querelles sans fin et sans véritable perspectives de sortie de crise". Une démarche mal digérée par les autres opposants qui refusent tout dialogue avec le président Azali Assoumani depuis son élection le 24 mars 2019.
Départementale, Sada, Mayotte

Départementales partielles à Sada : Saïd Souffou-Mariam Kalame en tête

139522
Le 1er tour de l'élection partielle des conseillers départementaux du canton de Sada se tenait ce dimanche 25 septembre. Le canton est toujours scruté de prés pour être l'un des épicentres politiques locaux. Les élections...